Banco Santander: le bénéfice trimestriel chute en raison d’une provision

AWP

1 minutes de lecture

«Cette provision se fonde sur une estimation anticipée des pertes résultant de non-remboursement de prêts dues à la pandémie», explique la banque.

L’espagnole Banco Santander, première banque de la zone euro par capitalisation, a annoncé mardi avoir provisionné 1,6 milliard d’euros en prévision de la crise économique provoquée par la pandémie de nouveau coronavirus, ce qui a amputé de 82% son bénéfice du premier trimestre.

«Cette provision se fonde sur une estimation anticipée des pertes» résultant de non-remboursement de prêts «dues à la pandémie», explique dans un communiqué la banque, qui prévoit de réviser ses objectifs «une fois que l’ampleur de l’impact économique (mondial) sera connu».

Le bénéfice net engrangé fin mars n’est que de 331 millions d’euros, alors qu’il aurait atteint 1,9 milliard d’euros sans la provision, en hausse de 1% par rapport au premier trimestre 2019.

«Les résultats ordinaires du premier trimestre ont été bons, avec un impact limité du Covid-19», affirme la présidente Ana Botin, citée dans le communiqué.

«Nous réviserons les objectifs stratégiques lorsque nous aurons une vision plus complète de l’impact de la crise» prévoit-elle, assurant que Banco Santander est «prête à surmonter la récession prévue» grâce à sa solidité financière.

Début avril, la banque avait annoncé la suspension du versement de la dernière tranche du dividende de 2019 à ses actionnaires en raison de la pandémie, après s’être engagée à éviter tout licenciement ou mesure de chômage partiel en Espagne, l’un des pays les plus touchés au monde, où un confinement très strict est en vigueur depuis le 14 mars.

Fin mars, les dirigeants de la banque ont annoncé qu’ils réduiraient leurs rémunérations, pour financer un fond visant à «soutenir la lutte contre le coronavirus». Mme Botin a notamment renoncé à «50% de sa rétribution, fixe et variable, de 2020».

A lire aussi...