Bâloise acquiert le portefeuille non-vie du belge Athora

AWP

1 minutes de lecture

La transaction doit renforcer les parts de marché en Belgique de l’assureur rhénan, plus particulièrement dans l’assurance non-vie ainsi qu’en Wallonie.

L’annonce lundi du rachat du portefeuille d’assurance non-vie d’Athora Belgium par Bâloise à hauteur de 60 millions d’euros (environ 65 millions de francs) a été bien accueillie par les analystes. La transaction doit renforcer les parts de marché en Belgique de l’assureur rhénan, plus particulièrement dans l’assurance non-vie ainsi qu’en Wallonie.

Le portefeuille d’assurance non-vie d’Athora Belgium se compose principalement de particuliers ainsi que les petites et moyennes entreprises, selon un communiqué publié lundi.

La Banque Cantonale de Zurich (ZKB) souligne que cette nouvelle clientèle est particulièrement rentable. L’établissement bancaire note également que la «modeste» acquisition suit «clairement» la stratégie de Bâloise consistant à se concentrer sur quelques marchés-clé, celui de la Belgique étant particulièrement important.

Athora Belgium compte 360’000 polices d’assurance et a enregistré un volume de primes de 152 millions d’euros en 2018. A l’issue de la transaction, l’entité belge de Bâloise comptera 1750 employés, dont 160 en provenance de l’assureur belge.

Ce rachat fait suite à celui de Fidea, actif en Belgique dans les branches vie et non-vie (incendie, accidents et risques divers) intervenu en avril 2019 pour un montant de 480 millions d’euros.

Présent en Belgique sous la marque «Baloise Insurance», l’assureur rhénan y a réalisé en 2018 un volume d’affaires de 1,72 milliard de francs et un résultat opérationnel (Ebit) de 199 millions.

A la Bourse, l’action Bâloise a fini en recul de 0,1% à 182,20 francs, dans un SPI en hausse de 0,76%.

A lire aussi...