Avanie et framboise, les mamelles du Destin

Philippe Szokolóczy-Syllaba

4 minutes de lecture

Le grand Schtrumpf va-t-il révéler la vérité sur les Secret Space Programs, ces recherches qui auraient été menées secrètement des décennies durant?

Le Grand Schtrumpf adore jouer, c’est bien connu! Il est passé maitre dans l’art de souffler le chaud et le froid pour brouiller les pistes. Va-t-il vraiment aller dans la direction d’un repli simultané des forces américaines en Syrie, en Irak et en Afghanistan comme il le laisse entendre ou va-t-on découvrir qu’il ne s’agissait que d’une esbroufe de plus? Le Gand Schtrumpf semble par ailleurs soutenir un cesser le feu au Yémen et vient d’accepter la démission du Général James «Mad Dog» Matrix du Pentagon. A sa place il a nommé Patrick M. Shanahan, le 33e Deputy Secretary of Defense1 dont le mérite n’est pas de s’être distingué par une époustouflante carrière dans l’armée mais d’être l’un des grands spécialistes mondiaux en matière d’UFO.

Ces changements de cap interviennent sur fond du scandale de la révélation des faux reportages du Spiegel qui se complaisait notamment à jeter le discrédit sur le vil Assad en Syrie2. Bien entendu, c’est au journaliste Claas Relotius de porter le chapeau, le magazine n’ayant strictement rien à voir avec son histoire fabriquée de toutes pièces du petit Mouwiya qui pleurait le martyre de la population syrienne sous forme de graffitis muraux. L’enfant n’existait pas mais présentait l’avantage d’être le symbole de la soi-disant révolte de toute une nation contre la tyrannie de son dirigeant. Narratif qui servait les desseins de l’Occident il y a encore peu, mais qui peut maintenant être abandonné sans vergogne du moment qu’il n’a plus d’utilité. A condition bien entendu de pouvoir rejeter la faute sur un bouc émissaire pour s’en sortir avec une pirouette. Seul le mouvement anti-immigration Alternative für Deutschland a eu le mérite de relever, même si c’était vraisemblablement dans le cadre d’une tentative de récupération politique, que c’était l’ensemble des médias allemands sur lesquels il faudrait enquêter et non juste le pion Claas Relotius sacrifié pour la cause.

La technologie de la Free Energy aurait été exhumée
et affinée dans le cadre de ces Secret Space Programs.

Mais pourquoi le Grand Schtrumpf retirerait il ses billes de l’échiquier terrestre et nommerait-il un spécialiste de l’espace à la tête de l’armée? Le futur est-il dans la Guerre des Etoiles? Existerait-il une menace extra-terrestre dont nous n’ayons connaissance? Ou tout simplement le grand Schtrumpf va-t-il enfin nous révéler la vérité sur les Secret Space Programs, ces recherches qui, selon une certaine blogosphère alternative, auraient été menées dans le plus grand secret des décennies durant grâce à des financements occultes et qui auraient permis de peaufiner des technologies Alien subtilisées à d’imprudents ET capturés lors d’incursion sur terre ayant mal tourné pour ces derniers3. Les plus optimistes estiment, ou du moins espèrent, que la création d’énergie gratuite (Free Energy) ferait partie de ces secrets qui pourraient nous être bientôt révélés. Pour le plus grand bien de l’humanité.

Toujours selon la blogosphère futuriste, la technologie de la Free Energy, qui aurait été initialement mise au point par Nikola Tesla4 mais délibérément enterrée depuis plus d’un siècle pour éviter de perdre le contrôle sur l’humanité, aurait été exhumée et affinée dans le cadre de ces Secret Space Programs grâce à quelques mises au point venues d’autres galaxies.

Qui plus est l’oncle du Grand Schtrumpf ne serait autre que John G. Schtrumpf, l’un des seuls scientifiques à avoir eu plein accès à la totalité des archives secrètes de Nikola Tesla5. On imagine bien qu’en toute logique son neveu, maintenant Président des Etats-Désunis, devrait également avoir été mis au parfum.

Visualisez un peu si demain l’énergie était disponible pour tous en quantité illimitée et gratuitement. Plus besoin de travailler pour payer ses factures d’électricité ou son essence à la pompe et tout deviendrait meilleur marché à fabriquer. On pourrait remettre tous les compteurs à zéro, faire un write off général de toutes les dettes, mettre en place une monnaie digitale unique pour toute la planète, arrêter les guerres pour s’accaparer des ressources non renouvelables chez ses voisins, créer un gouvernement mondial centralisé et balancer tous les humains indésirables sur Mars.

Elle ne serait pas belle la vie, non?

Et si le Grand Schtrumpf n’était finalement pas du tout
l’ennemi qu’il prétend être de la gaucho-mondialisation?

Mais alors pourquoi le Grand Stchrumpf ne hausse même pas un sourcil lorsque l’IMF annonce qu’il va financer le gouvernement Ukrainien à hauteur de 3,9 milliards, juste avant l’élection pestilentielle ukrainienne de mars prochain6. Un sympathique coup de pouce pour Porc Oshenko, le président mis en place par l’Occident suite au coup d’Etat qui avait renversé son prédécesseur et qui, si l’on en croit Oliver Stone suite à son interview du président évincé, porte les mêmes empreintes des interventions des services secrets américains en Iran, au Chili et au Venezuela. Ce même Porc Oshenko qui clame haut et fort qu’il faut rentrer frontalement dans le lard des Russes, une préconisation qui ne manquerait pas de déclencher une 3e guerre mondiale si les moyens lui étaient donnés de la mettre en œuvre. Alors, est-ce que l’IMF ne vient pas justement de le faire?

Et si le Grand Schtrumpf n’était finalement pas du tout l’ennemi qu’il prétend être de la gaucho-mondialisation, mais son meilleur allié, sciemment ou pas d’ailleurs? Vu la tournure de la bourse ces derniers mois, peut-on aujourd’hui exclure qu’il se soit retrouvé propulsé au pouvoir dans le but de provoquer l’effondrement de la bulle financière créée par les globalistes? Mais non pas afin de mettre à terre les élites bancaires et les tireurs de ficelles qui l’avaient provoquée et qu’il prétendait dénoncer, mais pour permettre à ces mêmes élites de rebâtir un Nouvel Ordre Mondial encore plus solide, centralisé et efficace dans son contrôle des populations que le système actuel? Les combats du Grand Schtrumpf pourraient-ils n’être que des manœuvres de diversion pour rallier à sa cause les conservateurs afin de permettre dans un deuxième temps aux mondialistes de les blâmer pour l’effondrement du système savamment orchestré sous sa Présidence? Ainsi les banques, la Fed et les mondialistes seraient épargnés de toute critique, toute la responsabilité du crash et la pénibilité en découlant pouvant être attribuée au Grand Schtrumpf et ses naïfs partisans. N’oublions pas qu’il fût sauvé de la faillite par le banquier Wilbur Ross qu’il a remercié en le nommant Commerce Secretary, au côté d’un certain nombre de membres de l’élite bancaire aussi placés à des postes clefs……une des nombreuses énigmes qui entourent le Grand Schtrumpf et qui soulèvent la question de savoir pour le bénéfice de qui il œuvre véritablement!

Allez donc savoir ce qui se trame vraiment. Toutes ces inconnues constituent l’un des aspects les plus retords du jeu des conjectures: quand l’on croit avoir assimilé un rouage de la partie, qu’on croit avoir découvert un angle d’analyse pertinent, on se prend dans les dents un cheval fou (ou un fou à cheval) qui déboule de nulle part sur l’échiquier pour faire voler en miettes nos petits raisonnements savants et nous rappeler à l’humilité. Finalement, on est peu de chose et seule la vanité ou la curiosité – qui est un vilain défaut – nous pousse à quand même s’échiner à détricoter l’écheveau de notre actualité aussi incompréhensible que mouvante, au gré des états d’âme de nos dirigeants qui n’en possèdent de toute façon probablement pas un gramme.

A moins que ce ne soit notre naïve inconscience, car n’est-ce pas finalement le but de cette surabondance d’informations, de news et de théories contradictoires, allant du simpliste au complexe, que de nous figer dans une forme d’immobilisme pendant que notre destin s’écrit sous nos yeux. A force de n’y rien comprendre ou d’espérer la survenance de quelque hypothétique scénario soumis à notre imaginaire, ne finissons-nous pas par rester les bras croisés plutôt que de prendre notre destin en main? Car le meilleur moyen de désamorcer les velléités de changement n’est-il pas de brouiller les pistes en faisant croire que le changement arrive?

C’est pourquoi j’ai pris la décision de tirer mon humble révérence à ce jeu de l’absurde afin de dorénavant me consacrer à un imaginaire qui me semble plus nourrissant, celui d’écrire des contes pour enfants. Eh oui, car dans ce domaine personne ne peut vous tenir rigueur de laisser libre cours à votre imagination, puisque tout y est possible…

Je remercie donc Allnews de m’avoir permis d’y tenir tribune pendant un an et vous souhaite une excellente année 2019.