Le cuivre au plus haut depuis quatre ans et demi

AWP

1 minutes de lecture

Sur fond de menace de grève au Chili, le cours a atteint 7’327 dollars la tonne en début d’après-midi.

Le prix de la tonne de cuivre a atteint jeudi son plus haut niveau depuis quatre ans et demi sur le marché londonien, alors qu’une grève pourrait démarrer dans la plus grande mine du monde au Chili.

Le cours du cuivre a atteint vers 12H20 GMT 7’327 dollars la tonne, à son plus haut depuis janvier 2014.

En cause, les négociations ont repris à Escondida, première mine mondiale qui représenterait 5% de la production globale, selon certains analystes.

Une grève de plus d’un mois en 2017 avait déjà fait grimper le cours du cuivre alors que l’offre mondiale était fortement affectée.

«Les relations entre l’opérateur de la mine et les syndicats sont mauvaises depuis la dernière grève, et il est impossible de prévoir le résultat des négociations», se sont inquiétés les analystes de Commerzbank dans une note.

Les syndicats ont partagé vendredi leurs revendications avec la direction, qui a dix jours pour leur répondre. A partir de cette date commenceront les négociations officielles, qui doivent s’achever avant le 31 juillet, date de fin de l’actuel contrat collectif.

Ils demandent notamment une augmentation de 5% et une participation salariale sur les bénéfices enregistrés en 2017.

«Si nous en arrivons à la grève, ce sera car l’entreprise ne veut pas changer d’attitude envers les travailleurs», a dit à l’AFP Carlos Allendes, porte-parole du syndicat Sindicato 1 d’Escondida.

L’entreprise rappelle pour sa part qu’elle compte utiliser le délai de dix jours pour étudier les propositions.

Escondida est la propriété du groupe britannico-australien BHP. Lors de la précédente grève, la production de cuivre avait chuté de 39% au premier semestre, à 327.863 tonnes.