Les Bourses chinoises clôturent en hausse

AWP

1 minutes de lecture

L’indice Hang Seng a clôturé sur une hausse de 1,37%. Les places de Chine continentale se sont envolées de concert, Shanghai ayant bondi de 2,47%, tandis que Shenzhen engrangeait 2,71%.

Les Bourses chinoises ont grimpé fortement lundi, dans des marchés rassérénés par l’adoption par Pékin d’une loi sur les investissements étrangers, jugée un signal encourageant dans les négociations commerciales sino-américaines, et dopés par l’ouverture des inscriptions sur le futur «Nasdaq shanghaïen».

A la Bourse de Hong Kong, l’indice Hang Seng a clôturé sur une hausse de 1,37% à 29’409,01 points.

Les places de Chine continentale se sont envolées de concert, l’indice composite de la place de Shanghai ayant bondi en clôture de 2,47%, à 3096,42 points, tandis que l’indice de référence de Shenzhen engrangeait 2,71%, à 1685,79 points.

Les marchés chinois ont conforté leurs nets gains de la semaine précédente, dopés par l’adoption vendredi par l’assemblée parlementaire chinoise d’une nouvelle loi sur les investissements étrangers.

Ce texte est destiné autant à rassurer les entreprises étrangères qu’à donner des gages aux Etats-Unis, qui ont fait de la protection de la propriété intellectuelle en Chine un enjeu crucial de leurs pourparlers commerciaux avec Pékin.

Les deux puissances continuent par ailleurs leurs discussions pour résoudre leur guerre douanière, et même si les détails sur des avancées concrètes font toujours défaut, des commentaires encourageants alimentent l’optimisme des investisseurs.

«La signature d’un accord sino-américain mettrait fin» à cette incertitude permanente «qui plombe les marchés mondiaux, et c’est le scénario le plus probable selon la plupart des analystes. C’est dans l’intérêt économique des deux superpuissances», note James Hughes, du courtier AxiTrader.

Les marchés seront par ailleurs suspendus cette semaine à une réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), après avoir déjà bondi à la suite de propos du chef de l’institution, qui avait promis un ralentissement des hausses de taux.

A Hong Kong, le géant technologique Tencent, poids lourd de la cote, a bondi de 2,73% à 368,80 dollars hongkongais, tandis que le fabricant d’ordinateurs Lenovo prenait 3,37% à 7,05 dollars et le groupe de télécoms China Mobile 1,11% à 86,90 dollars.

L’opérateur de casinos Wynn Macau s’est arrogé 2,88% à 18,58 dollars, le géant pétrolier étatique PetroChina a gagné 2,55% à 5,23 dollars. L’assureur AIA a pris 0,70% à 79,05 dollars.

En Chine continentale, les marchés ont également été dopés par la perspective d’un lancement imminent des demandes de cotations pour le futur «Nasdaq shanghaïen», projet de plateforme à dominante technologique qui enthousiasme les investisseurs.

Shanghai et Shenzhen profitent par ailleurs «d’un afflux de fonds étrangers, qui continent d’acheter des titres +blue-chip+ (grands groupes à forte capitalisation, jugés sûrs, NDLR), ce qui a alimenté les gains» ce lundi, a commenté Cao Xuefeng, analyste du courtier Huaxi Securities.

Le mastodonte des spiritueux Kweichow Moutai s’est envolé de 4,22% à 810,09 yuans, clôturant à un sommet inédit. Son rival distilleur Luzhou Laojiao a bondi de 10%, la hausse maximale autorisée, à 58,60 yuans.

Même enthousiasme du côté des assureurs: China Life a gagné 2,96% à 29,60 yuans et Ping An 1,56% à 75,00 yuans. La firme de jeux vidéo Perfect World a grimpé de 5,28% à 33,88 yuans.