Bourses européennes en petite forme, dans l’attente de la Fed

AWP

2 minutes de lecture

L’Eurostoxx a grignoté 0,07% ce mardi.

Les Bourses européennes ont terminé majoritairement en légère baisse, les investisseurs restant frileux dans l’attente de la décision de la Fed sur ses taux directeurs et dans un contexte toujours incertain pour le Brexit.

Les opérateurs s’attendent à une baisse des taux de la Fed, pour la troisième fois consécutive. La banque centrale américaine se prononcera mercredi à l’issue de sa réunion de deux jours.

La publication mercredi de la première estimation du produit intérieur brut américain pour le troisième trimestre laisse également les marchés en suspens.

«Il n’y a pas eu de grande initiative aujourd’hui. Le marché attend deux événements importants demain, l’un macroéconomique et l’autre de politique monétaire», a indiqué à l’AFP Daniel Larrouturou, gérant actions chez Dôm Finance.

Concernant le Brexit, le parti travailliste a donné mardi son accord à la convocation de législatives anticipées en décembre, apportant un soutien déterminant à la tenue de ces élections voulues par le Premier ministre, Boris Johnson, pour sortir de l’impasse le Brexit, repoussé au 31 janvier en accord avec l’UE.

«Boris Johnson est le favori des sondages. S’il devait gagner l’élection, ce qui renforcerait son mandat pour le Brexit, son accord pourrait passer au Parlement et le Brexit être effectif le 31 janvier», analyse Fiona Cincotta, analyste chez City Index.

Par ailleurs, le marché semble considérer que les grandes lignes d’un accord commercial partiel sino-américain sont à portée de main depuis les toutes dernières déclarations à tonalité positive de Pékin et Washington.

Le président américain, Donald Trump, a alimenté les espoirs en laissant entendre lundi que la signature d’un accord avec Pékin pourrait intervenir avant le sommet de l’Association des pays riverains du Pacifique (APEC), qui doit avoir lieu mi-novembre au Chili.

A Wall Street vers 18H20 (17H20 GMT), le Dow Jones Industrial Average gagnait 0,04%, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, perdait 0,34% et l’indice élargi S&P 500 prenait 0,15%.

L’Eurostoxx a grignoté 0,07% mardi.

Du côté des valeurs

AIRBUS GALVANISÉ

L’avionneur a gagné 0,87% au CAC 40, son action finissant à 125,76 euros, grâce à une commande de la compagnie aérienne à bas coûts IndiGo comprenant 300 Airbus pour au moins 33,2 milliards de dollars.

LA SANTÉ EN FORME

Le groupe de santé Fresenius a gagné 4,57%, à 45,77 euros, à Francfort. L’entreprise a confirmé ses objectifs annuels après avoir dégagé un bénéfice net de 453 millions d’euros au troisième trimestre, stable sur un an.

La filiale de Fresenius, FMC, spécialiste de la dialyse et également cotée au Dax, a pris 4,65% à 62,60 euros après avoir également confirmé ses objectifs annuels et avoir réalisé un bénéfice net de 333 millions d’euros sur les trois mois d’été, en hausse de 17% sur un an.

BP DÉGRINGOLE

A Londres, le géant pétrolier a cédé 3,80% à 492,55 pence. Le groupe a publié des résultats en dessous des attentes au troisième trimestre, avec une perte nette consécutive à une charge exceptionnelle liée à des cessions d’actifs et à la baisse des prix du pétrole.

ORANGE MAL RECU

A Paris, le groupe de télécommunication a reculé de 2,58% à 14,17 euros, les investisseurs retenant davantage le repli des ventes en France et en Espagne que la progression du chiffre d’affaires au troisième trimestre de l’exercice, largement porté par l’Afrique et le Moyen-Orient, et la confirmation des objectifs pour cette année.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +0,17% à 5.740,14 points
Francfort - Dax: -0,02% à 12.939,62 points
Londres - FTSE 100: -0,34% à 7.306,26 points
Milan - FTSE MIB: -0,07% à 22.680,74 points
Madrid - IBEX 35: -0,35% à 9.400,10 points
Lisbonne - PSI 20: -0,43% à 5.084,66 points
Bourse suisse - SMI : +0,25% à 10.257,6 points
Amsterdam - AEX: -0,32% à 581,82 points
Bruxelles - BEL 20: -0,18% à 3.763,93 points