Bourses européennes en hausse, focalisées sur les résultats

AWP

1 minutes de lecture

L’Eurostoxx termine la journée sur une avancée de 0,40%.

Les Bourses européennes ont terminé en hausse, après avoir digéré une vague de résultats de sociétés ainsi qu’une réunion de la BCE, dans une actualité qui reste toujours dominée par le Brexit.

Le marché «manque de catalyseurs» pour poursuivre sur sa lancée, la «dernière réunion de Mario Draghi à la tête de la BCE n’ayant rien apporté de nouveau», a expliqué auprès de l’AFP Daniel Larrouturou, gérant actions à Dôm Finance.

La Banque centrale européenne a confirmé ce jeudi l’arsenal de mesures dégainé en septembre, intégrant une baisse de taux et une relance controversée des rachats de dette tandis que son président sortant a estimé qu’une série d’«incertitudes», à commencer par les tensions commerciales et le Brexit, continuent à freiner l’économie en zone euro.

Sur ce dernier dossier, les 27 de l’Union européenne sont d’accord sur le principe d’un report du divorce d’avec le Royaume-Uni au-delà du 31 octobre pour éviter un «no deal» mais débattent de sa durée. Selon la présidente de la future Commission européenne Ursula von der Leyen, la probabilité que l’Union Européenne accepte un nouveau report du Brexit «semble très bonne».

«A partir du moment où la perspective du +no deal+ est écartée, ce n’est plus qu’une question de semaines ou de mois», a jugé M. Larrouturou.

Dans ce contexte, «les investisseurs sont plutôt concentrés sur l’aspect microéconomique avec la poursuite des publications des sociétés, qui offrent des résultats très contrastés selon les valeurs», a-t-il complété.

A Wall Street vers 18H20 (16H20 GMT), le Dow Jones Industrial Average cédait 0,30%, l’indice Nasdaq, à forte coloration technologique, prenait en revanche 0,50% et l’indice élargi S&P 500 était à l’équilibre (-0,03%).

L’Eurostoxx a pris 0,40%.

Du côté des valeurs

ATOS BONDIT 

Atos a pris la tête de l’indice CAC 40 (+9,87% à 69,88 euros), porté à la fois par des résultats conformes aux attentes et par la rapide nomination d’Elie Girard pour remplacer Thierry Breton - proposé comme commissaire européen -, talonné de près par STMicroelectronics (+8,60% à 20,07 euros), qui a, lui, profité d’un retour à la croissance du chiffre d’affaires, dont il prévoit la poursuite dans le trimestre en cours.

TECHNIPFMC DEVISSE

Toujours à Paris, le groupe franco-américain de services pétroliers a terminé en queue de peloton (-10,80% à 18,75 euros), accusant le coup en raison de la chute de son bénéfice net de plus de 80% au troisième trimestre.

DAIMLER EN FORME 

Le groupe allemand a progressé de 3,35% à 52,06 euros, après avoir affiché au troisième trimestre un bénéfice net en hausse de 3% sur un an, à 1,8 milliard d’euros, repassant dans le vert après sa première perte trimestrielle en 10 ans au trimestre précédent.

Les indices en un coup d’oeil

Paris - CAC 40: +0,55% à 5.684,33 points
Francfort - Dax: +0,58% à 12.872,10 points
Londres - FTSE 100: +0,93% à 7.328,25 points
Milan - FTSE MIB: +0,79% à 22.527,40 points
Madrid - IBEX 35: +0,07% à 9.391,80 points
Lisbonne - PSI 20: +0,48% à 5.082,19 points
Bourse suisse - SMI : +0,83% à 10.106,50 points
Amsterdam - AEX: +1,11% à 582,37 points
Bruxelles - BEL 20: +0,83% à 3.791,66 points