Bonds Europe: marché prisé

AWP

1 minutes de lecture

Sur fond de craintes de ralentissement économique, le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne a fini en baisse à -0,410% contre -0,357% mercredi.

Le marché de la dette s’est détendu jeudi, les investisseurs ayant privilégié des actifs moins risqués après la publication d’indicateurs peu encourageants qui ont renforcé leurs craintes de ralentissement économique.

Les acteurs de marché ont pris connaissance de «chiffres macroéconomiques qui pointent vers un fort ralentissement économique de la Chine et des Etats-Unis», a expliqué à l’AFP Jean-François Robin, stratégiste obligataire chez Natixis.

«Le secteur manufacturier confirme être dans une mauvaise passe en ce moment avec la guerre commerciale», a-t-il précisé.

L’activité manufacturière en Chine s’est inscrite en octobre à son plus bas niveau en huit mois, selon un indicateur officiel publié jeudi par le Bureau national des statistiques (BNS).

Aux Etats-Unis, l’activité économique dans la région de Chicago, est tombée en octobre à son plus bas niveau en presque quatre ans, d’après l’indice des directeurs d’achats de l’association ISM publié également jeudi.

«C’est surtout l’indice concernant l’activité à Chicago qui confirme que l’industrie plonge de façon inquiétante», a souligné M. Robin.

De nombreux facteurs font que ce chiffre, qui peut être révisé, «est à prendre avec des pincettes» mais «l’effet d’annonce est très mauvais», a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, les dernières nouvelles concernant les tractations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine ont eu peu d’influence, selon l’expert.

Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi que le nouvel endroit où doit être signé l’accord commercial partiel tant attendu entre les deux grandes puissances sera «annoncé bientôt».

Cet accord devait initialement être signé en marge d’un sommet au Chili mi-novembre, mais l’événement a été annulé en raison de la crise sociale qui secoue ce pays.

«On sent que Donald Trump est un peu plus à la recherche d’un accord mais les investisseurs ont compris qu’il ne fallait pas trop en attendre de toute façon», a commenté M. Robin.

Par ailleurs, la dette a été recherchée jeudi car «les taux avaient fortement monté» ces derniers temps, selon le stratégiste.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d’emprunt à dix ans de l’Allemagne (Bund) a fini en baisse à -0,410% contre -0,357% mercredi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Celui de la France a suivi la même trajectoire à -0,102% contre -0,061%, à l’instar de celui de l’Espagne à 0,231% contre 0,276% et de celui de l’Italie à 0,919% contre 0,987%.

Au Royaume-Uni, le taux d’emprunt à 10 ans a pour sa part reflué à 0,626% contre 0,682%.

Même scénario aux États-Unis, où le taux à dix ans évoluait à 1,700% contre 1,772%, tout comme celui à 30 ans à 2,184% contre 2,252%. Le taux à deux ans s’affichait pour sa part à 1,536% contre 1,598%.