Taux d’intérêt négatifs: pas de faveur pour les retraites

AWP

1 minutes de lecture

Une commission repousse une initiative demandant que la BNS n’applique pas ces intérêts sur les avoirs de l’AVS et des 2e et 3e piliers.

Les retraites ne devraient pas être épargnées par les taux d’intérêt négatifs. Par 16 voix contre 8, la commission de l’économie du National repousse une initiative cantonale saint-galloise demandant que la Banque nationale (BNS) n’applique pas ces intérêts sur les avoirs de l’AVS et des 2e et 3e piliers.

La commission suit ainsi l’avis du Conseil des Etats, a-t-elle communiqué vendredi. Par 10 voix contre 9 et 5 abstentions, elle a en outre refusé de donner suite à une initiative parlementaire de Thomas Matter.

L’UDC zurichois veut que la moitié de l’accroissement depuis 2008 des fonds propres de la BNS soit transféré à l’AVS, à titre unique, lorsque le total du bilan de la banque se sera normalisé. Selon lui, si ce transfert avait été opéré l’an dernier, le 1er pilier aurait reçu 37,3 milliards de francs.

Thomas Matter fait valoir que ce sont les citoyens et leurs avoirs de retraite qui supportent les conséquences des taux d’intérêt négatifs. La BNS a de son côté vu ses fonds propres bondir de 65,7 milliards fin 2007 à 140,3 milliards il y a un an.

La majorité de la commission estime qu’il est difficile de prévoir si et quand le bilan de la BNS reviendra à son niveau antérieur. Pas question non plus de toucher à la répartition actuelle des gains de la banque centrale. La constitution prévoit qu’elle verse au moins deux tiers de son bénéfice net aux cantons.