Aide fédérale pour se protéger des cyber-risques

AWP

1 minutes de lecture

La norme minimale mise au point pour améliorer la résilience informatique sera plus spécialement destinée aux exploitants d’infrastructures critiques. Mais toute entreprise peut l’appliquer.

Les cyber-risques représentent une menace croissante pour les services d’information et de communication. L’Office fédéral pour l’approvisionnement économique du pays (OFAE) a présenté lundi une norme minimale pour éviter les écueils.

Dans le cadre de la stratégie nationale pour protéger la Suisse des cyber-risques (SNPC), décidée en 2012 par le Conseil fédéral, l’OFAE a analysé la vulnérabilité aux cyber-risques dans diverses branches vitales. L’approvisionnement en électricité, en eau potable et en denrées alimentaires, ainsi que les transports par la route et le rail ont été examinés, selon un communiqué de l’OFAE.

La norme minimale mise au point pour améliorer la résilience informatique est plus spécialement destinée aux exploitants d’infrastructures critiques en Suisse. Mais toute entreprise peut l’appliquer.

Cette norme comprend diverses fonctions: identifier, protéger, détecter, réagir et récupérer. Elle donne aux utilisateurs 106 indications concrètes pour améliorer la résilience de leurs TIC (technologies de l’information et de la communication) face aux cyber-risques et est compatible avec d’autres normes de cybersécurité.

A lire aussi...