Appétit croissant pour les fonds flexibles

Cyril Gomez

2 minutes de lecture

Le «fixed-income relative value» qui exploite les regains de volatilité et/ou les anomalies de prix sur le marché des taux est particulièrement recherché.

 

Les investisseurs prépareraient-ils une rotation de fonds? Tel serait le cas d’après l’analyse mensuelle Trendscout publiée mardi par la plateforme suisse d’informations relatives à l’investissement et aux produits financiers Fundinfo. «L’incertitude sur les marchés des actions et des taux commence à susciter l’éloignement des investisseurs par rapport aux produits risqués», observe Fundinfo, qui suit les téléchargements et consultations de documents en ligne relatifs aux fonds.

Les portefeuilles actions et de dette à gestion flexible, investissant sans contrainte d’indice de référence et dont les performances sont peu corrélées aux marchés financiers, gagnent en popularité au détriment des fonds en actions. Le «fixed-income relative value» (fonds FI-RV), longtemps délaissé et qui exploite les regains de volatilité et/ou les anomalies de prix sur le marché des taux, est particulièrement recherché.

«Cette hausse de la demande pour ce type de fonds
émane principalement d’Asie.»
Importante demande des investisseurs suisses

«Cette hausse de la demande pour ce type de fonds émane principalement d’Asie, ainsi que des investisseurs basés en Suisse, en Allemagne et Europe du Sud», soulignent les analystes de Fundinfo. Parmi les trois fonds ayant suscité le plus d’intérêt figure Edmond de Rothschild Fund – Bond Allocation. Celui-ci est recherché sur pratiquement tous les marchés européens, à travers des canaux de distribution publics et des banques très focalisées sur le Vieux continent.

Gérant plus de 2,27 milliards d’euros, le fonds a pour objectif d’offrir une performance annualisée surclassant l’indice composé à 50% de l’indice Barclays Capital Euro Aggregate Corporate Total Return et à 50% de l’indice Barclays Capital Euro Aggregate Treasury Total Return. Au 16 avril 2018, Edmond de Rothschild Fund – Bond Allocation, noté 4 étoiles par Morningstar, enregistre une performance glissante de 0,72% depuis le début de l’année et un rendement annualisé de plus de 4% sur cinq ans.

Également très demandé, surtout auprès des institutions financières suisses, allemandes et basées à Singapour, le fonds Goldman Sachs - Global Strategic Macro Bond gère pour sa part des actifs totaux de plus de 2,4 milliards de dollars. Il investit principalement dans les obligations globales et les devises, notamment via des produits dérivés, avec pour objectif de générer un rendement absolu, un flux de revenus réguliers et l’appréciation du capital.

«Cette tendance pour les fonds flexibles obligataires s’est illustrée
par le lancement du fonds UCITS Pictet Global Fixed Income Opportunities.»

Pimco Global Investors – Unconstrained Bond ($2,48 milliards) vient d’atteindre pour sa part son plus grand nombre de vues sur internet depuis deux ans, selon la base de données Trendscout, grâce à une demande accrue en provenance d’Europe du Sud et de Hong Kong. Ce fonds vise à optimiser la performance absolue tout en préservant le capital et en appliquant une gestion prudente des investissements. Au moins deux tiers de ses actifs sont investis dans des instruments à revenu fixe assortis d’échéances diverses, avec une duration moyenne pouvant se situer à moins de trois ans comme à plus de huit ans selon la configuration du marché.

Rappelons, par ailleurs, que cette tendance pour les fonds flexibles obligataires s’est également illustrée le mois dernier par le lancement par Pictet Asset Management du fonds UCITS Pictet Global Fixed Income Opportunities, domicilié au Luxembourg, cogéré par Andres Sanchez Balcazar, responsable des investissements en obligations mondiales. «Comme le fonds présente un profil de risque plus élevé, notre objectif est de générer des rendements supérieurs à ceux de la moyenne des fonds absolute return en obligations mondiales», a expliqué Andres Sanchez Balcazar le 22 mars dernier, jour de l’annonce.

Les fonds technologiques restent populaires

Parmi les autres tendances significatives de la plateforme, il ressort que les fonds actions du secteur technologique continuent de jouir du même appétit de la part des investisseurs. En particulier les fonds axés sur la robotique. Fundinfo observe par exemple que Polar Global Technology ($2,1 milliards) dépasse désormais Janus Henderson Global Technology en tant que fonds du secteur technologique le plus populaire.

 «La part en Euro enregistre un rendement
annualisé de près de 20%.»

Notant le fonds «Silver – 1 Étoile», les analystes de l’agence de notation de fonds Morningstar soulignent l’expérience des gérants, ainsi que leur approche consistant à investir dans des entreprises disruptives avec un biais pour les petites et moyennes capitalisations. Ce, bien que Microsoft, Apple, Facebook et Alphabet figurent parmi les cinq premières positions. Créé en 2015, la part en Euro enregistre un rendement annualisé de près de 20% (au 13 avril 2018). 

Pour mémoire, Trendscout est un des nombreux services de Fundinfo, consistant à mesurer l’intérêt ou l’appétit des investisseurs pour les produits financiers à partir de leurs recherches en ligne. Grâce à une base de données de plus 25 millions de documents d’investissement, Trendscout peut observer les téléchargements de fiches d’information sur les produits (factsheets), de documents des caractéristiques essentielles (KIID) et autres documents dont le régulateur en exige la publication dans l’intérêt des investisseurs.