US High Yield − une alternative aux actions US

AXA Investment Managers

1 minutes de lecture

Les obligations US à haut rendement offrent un potentiel de rendement attrayant par rapport à de nombreuses autres possibilités de placement, explique Carl Whitbeck.

 

Compte tenu des faibles rendements, les obligations US à haut rendement (ou High Yield) offrent un potentiel de rendement attrayant par rapport à de nombreuses autres possibilités de placement. Le US High Yield affiche ainsi depuis le début de l'année une meilleure progression que la plupart des classes de placement à taux fixe (cf. graphique). À des fins d'illustration, nous représentons dans le présent courrier le segment US High Yield par l'indice ICE Bank of America Merrill Lynch US High Yield.

Source: ICE BofA Merrill Lynch, état le: 31 octobre 2018

Dans un marché volatile en particulier, nous recommandons aux investisseurs de considérer égale-ment les obligations US High Yield comme une alternative au marché boursier. Comme le montre le graphique ci-après, le US High Yield a presque toujours surperformé le S&P 500 – et ce, pour une volatilité nettement moindre1.

Source: ICE BofA Merrill Lynch, Standard & Poor’s, état le: 31 octobre 2018

Bien que le S&P 500 ait plus fortement augmenté depuis fin octobre 2018 que le US High Yield – 3,0% resp. 0,8% –, la volatilité de l'indice S&P était presque quatre fois supérieure sur la même période.

La différence en matière de dépréciation maximale depuis le début de l'année est encore plus significative:

  • -10,1% S&P 500 (entre le 26 janvier et le 8 février)
  • -2,2% US High Yield (entre le 26 janvier et le 9 février)

Pour que le marché boursier puisse continuer à se reprendre, les multiplicateurs doivent continuer à croître ou les rendements, continuer à augmenter – et les deux facteurs ont soit déjà atteint leur maximum, soit sont proches d'un niveau record.

À titre comparatif, les obligations High Yield réalisent leurs rendements par des paiements de coupon, ce qui ne nécessite aucune croissance du rendement ou des multiplicateurs. Fondamentalement, les chiffres-clés en matière de solvabilité des entreprises US High Yield évoluent dans la bonne direction et les indicateurs techniques restent solides. Nous estimons que les taux de défaillance resteront l'année prochaine à 2% ou moins – donc non loin de leur plancher historique.

Nous sommes donc plutôt d'avis que les obligations US High Yield ont le potentiel, au cours des 12 prochains mois, de réaliser des rendements proches de ceux des actions – pour un risque de dépréciation significative nettement inférieur.

 

1 Source: les rendements réalisés par le passé ne peuvent servir de références pour les rendements futurs.

A lire aussi...