Rebond limité de l’activité en Chine

Philippe Waechter, Ostrum AM

1 minute de lecture

L’activité ne se contracte pas davantage en mars mais le rebond apparaît limité et sans effet d’entraînement.


©Keystone

Les indices d’activité chinois ont rebondi en mars. L’indice du secteur manufacturier est ainsi passé de 35,7 en février à 52 en mars et celui des services de 29,6 à 52,3.

Cela suggère que l’activité s’est améliorée par rapport au point bas de février mais pas que l’allure est revenue à ce qu’elle était auparavant. L’activité reste encore au-dessous de ce qu’elle était à la fin de l’année 2019.

 

Plusieurs points à souligner dans le détail des enquêtes:

  • Tous les indicateurs s’améliorent par rapport au niveau de février mais beaucoup sont encore sous le seuil de 50 suggérant ainsi que l’amélioration n’est pas homogène et que la reprise chinoise n’a pas l’ampleur que suggère les indices synthétiques. L’échantillon des entreprises interrogées dans cet indicateur officiel est biaisé vers les grandes entreprises publiques. Cela peut expliquer la forte hausse des anticipations sur l’activité dans les prochains mois.
Dans le secteur des services,
seul l’indice relatif aux anticipations d’activité s’améliore.
  • Dans le secteur manufacturier, la production et les commandes globales s’améliorent (au-dessus de 50), l’emploi est stabilisé mais les commandes étrangères se dégradent encore ainsi que les délais fournisseurs (les produits nécessaires à la production n’arrivent pas suffisamment rapidement). Les anticipations sur l’activité dans les prochains mois s’améliorent franchement.
  • Dans le secteur des services, seul l’indice relatif aux anticipations d’activité s’améliore. Tous les autres indicateurs continuent de se contracter.

Plus généralement, les signaux provenant de l’économie chinoise indiquent un long retour à la normale. La demande restera limitée. Les ventes de détails qui s’étaient contractée de 20,5% sur un an en février se sont stabilisées selon les officiels chinois, la dynamique de l’emploi reste réduite, la demande étrangère se contracte et des interrogations se font jour sur une reprise de la contamination.

La dynamique chinoise va rester modérée au cours des prochains mois en dépit du volontarisme politique.

A lire aussi...