L'industrie des semi-conducteurs aux USA et en Chine

Maggie Cheng, Indosuez Wealth Management

2 minutes de lecture

Alors que les tensions entre Washington et Pékin s’intensifient, les semi-conducteurs resteront un sujet de discorde central dans les années à venir.


©Keystone

L'industrie des semi-conducteurs, comprenant les transistors, les puces et les puces à microprocesseur, représente un marché mondial de plus de 400 milliards de dollars. Les semi-conducteurs ont un impact significatif sur la société et constituent la technologie sous-jacente des transistors et des puces à microprocesseur. Tous les produits qui nécessitent des calculs ou qui communiquent avec des ondes radio dépendent de ces composants.

Flux enchevêtrés de semi-conducteurs entre les États-Unis et la Chine.

La Chine est le plus marché de semi-conducteurs le plus important et représentait 32% du total mondial en 20171. Aux États-Unis, les semi-conducteurs se classent au quatrième rang des exportations et génèrent un excédent commercial constant en Chine, s'élevant à 2 milliards de dollars en 2017. Les semi-conducteurs constituent les importations les plus importantes de produits manufacturés en Chine et, y compris Hong Kong, la Chine est également le plus gros importateur de produits de semi-conducteurs américains devant le Mexique2. En outre, les fabricants américains de puces détiennent une part de marché combinée de 50,5% en Chine3. Certaines sociétés américaines réalisent environ la moitié de leurs ventes annuelles en Chine (voir tableau ci-dessous).

Sources: Gartner, S&P Capital IQ, Indosuez Wealth Management

 

La Chine exporte également des semi-conducteurs vers les États-Unis, mais ceux-ci sont généralement assemblés à partir de composants américains et sont donc exportés vers la Chine. Cette étape ne représente que 10% de la valeur des produits finaux (s’ajoutant au PIB de la Chine), tandis que 90% provient de la phase de recherche et de conception (s’ajoutant au PIB des États-Unis). En tant que tel, il est clairement dans l’intérêt de la Chine de renforcer sa chaîne de valeur des semi-conducteurs et dans l’intérêt des États-Unis de ralentir ce processus. Dans ce contexte, il est important de rappeler que les États-Unis ont déjà tenté de protéger leur secteur des semi-conducteurs dans les années 1980, puis contre la concurrence du Japon. En 1986, le Japon a accepté de limiter ses exportations de semi-conducteurs vers les États-Unis, sous la pression4.

À quelle vitesse les fabricants de puces chinois
peuvent-ils rattraper leurs homologues occidentaux?

Actuellement, 16% des puces utilisées en Chine sont produites localement, mais seulement 8% sont fabriquées par des entreprises nationales, tandis que l'autre moitié est produite par des entreprises étrangères fabriquant en Chine5. Néanmoins, le marché intérieur chinois des puces a connu une croissance sans interruption à deux chiffres chaque année depuis 2010 (graphique ci-dessous), sauf en 2009 pendant la crise financière mondiale. Le rythme de la croissance devrait s'accélérer compte tenu du plan «Made in China 2025». Dans le cadre de ce plan, le Conseil d'État vise à porter le taux d'autosuffisance de la Chine à 40% d'ici 2020 et à 70% d'ici 2025. Déjà en 2018, le montant estimé consacré aux équipements dans les usines de semi-conducteurs était plus du double du montant investi en 20156, avec près de 12 milliards de dollars. À l'avenir, le plan prévoit que le gouvernement central financera la moitié des investissements dans les semi-conducteurs aux niveaux provincial et municipal.

L’industrie domestique chinoise des semi-conducteurs (milliards de dollars)
Sources: CSIA, China Semiconductor Industry Association and SEMI, a global industry association of semiconductor equipment and materials

 

Alors que les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine vont croissant, les semi-conducteurs resteront un sujet de discorde central dans les années à venir.

 

1 World Semiconductor Trade Statistics
2 The US International Trade Commission
3 World Semiconductor Trade Statistics
4 Bryan Johnson, “The US-Japan Semiconductor Agreement: Keeping Up the Managed Trade Agenda”,24 January 1991, The Heritage Foundation.
5 Centre for Strategic and International Studies.
6 SEMI, a global industry association of semiconductor equipment and materials.