La BNS intervient de nouveau fortement – Check conjoncturel de Raiffeisen

Raiffeisen Economic Research

1 minutes de lecture

En raison d’une reprise incomplète, incertaine et inégale, la BNS se déclare prête en cas de besoin à intervenir de nouveau de manière «accrue» sur le marché des devises.

L’effondrement inédit du PIB suisse au deuxième trimestre a été révisé à la hausse de -8,2% à - 7,3% dans le cadre de la deuxième estimation du SECO. Les dommages collatéraux de l’immobilisation ordonnée par l’Etat seront donc encore moins drastiques qu’initialement redoutés. En revanche, alors qu’elle était très dynamique après la fin du confinement, la reprise s’affaiblit. Par ailleurs, les nouvelles restrictions en raison de la hausse des infections laissent craindre un revers potentiel en fin d’année. En raison de cette reprise incomplète, incertaine et inégale, la BNS se déclare prête en cas de besoin à intervenir de nouveau de manière «accrue» sur le marché des devises. 

Les pages suivantes donnent sous forme compacte de plus amples détails sur notre estimation de la conjoncture et des taux, y compris un aperçu sectoriel ainsi que nos prévisions.


 

A lire aussi...