La BCE devrait rappeler que la «politique fiscale» est la solution

François Rimeu, La Française AM

1 minutes de lecture

Christine Lagarde gardera probablement un ton très conciliant mais ne discutera pas de la modification des outils de politique monétaire de la BCE.

La BCE tiendra sa conférence de presse le 21 janvier prochain. Les attentes du marché sont très faibles suite aux annonces de décembre dernier (Augmentation de la taille du Programme d’achat d’urgence en cas de pandémie, nouvelles opérations de refinancement ciblées à plus long terme, etc...), ainsi nous n’attendons pas beaucoup de cet événement:

  • Christine Lagarde gardera probablement un ton très conciliant mais ne discutera pas de la modification des outils de politique monétaire de la BCE.
  • La récente chute de l’euro par rapport au dollar américain diminue la pression sur la BCE pour qu’elle commente les mouvements des taux de change. Néanmoins, après l’appréciation de l’euro l’année dernière, elle pourrait réaffirmer qu’elle «continuera à surveiller l’évolution du taux de change».
  • La BCE ne commentera probablement pas le «bruit» politique aux Pays-Bas, en Allemagne ou en Italie (surtout pas en Italie).
  • En outre, la BCE rappellera probablement que la politique budgétaire doit être la principale réponse à la situation économique actuelle.

Dans l’ensemble, nous n’attendons pas de réaction significative du marché lors de cette réunion de la BCE.

A lire aussi...