USA: fort repli du déficit des comptes courants

AWP

1 minutes de lecture

Recul de 16,6% au deuxième trimestre par rapport au premier, à 101,5 milliards de dollars.

Le déficit des comptes courants aux Etats-Unis s’est replié plus que prévu au deuxième trimestre, selon les chiffres publiés mercredi par le département du Commerce.

Il s’est établi à 101,5 milliards de dollars entre avril et juin, en données corrigées des variations saisonnières, reculant de 16,6% par rapport au trimestre précédent.

Les analystes s’attendaient à une baisse mais tablaient dans leurs prévisions médianes sur un déficit supérieur, à 103,3 milliards de dollars.

Le déficit des comptes courants reflète le déséquilibre entre les Etats-Unis et le reste du monde sur les échanges de biens et de services mais aussi sur les revenus dits primaires (rémunération, produits des investissements) et secondaires (transferts courants).

Il représente 2% du PIB contre 2,4% au premier trimestre. Un sommet avait été atteint en 2005 avec un déficit des comptes courants équivalent à 6,3% du PIB.

Le déficit s’est réduit au deuxième trimestre en raison notamment d’une baisse du déséquilibre sur les biens (-17,6 milliards de dollars) et d’une augmentation de l’excédent américain sur les échanges de services, comme les services bancaires ou le tourisme (+2,5 milliards de dollars).

Les Etats-Unis sont de très loin les plus grands emprunteurs au monde, finançant l’important déficit de leur commerce extérieur par l’afflux permanent de capitaux dans leur système financier qui plombent leur balance courante.

Les mises en chantier de logements rebondissent plus que prévu en aout
Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont rebondi davantage que prévu en août par rapport à juillet et sont remontées au-dessus de ce qu’elles étaient il y a un an, selon les statistiques publiées publiés mercredi par le département du Commerce.
Elles se sont établies à 1,282 million en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières, en progression de 9,2% sur le chiffre de juillet qui a été révisé en hausse. Les analystes tablaient sur une augmentation plus modeste à 1,229 million. Sur un an, les mises en chantier de logements sont en hausse de 9,4%.
Les constructions de maisons individuelles, qui représentent les deux tiers du marché en volume, ont augmenté de 1,9%. Les constructions collectives ont vivement accéléré, augmentant de 27,3% en août à 392.000.
Par région, en données corrigées des variations saisonnières, l’Ouest (+19,1%) et le Midwest (+9,1%) ont tiré la hausse. Le Sud a avancé de 6,5% tandis que le Nord-est a stagné.
Les permis de construire, qui sont considérés comme un baromètre des perspectives du marché, affichent une tendance tout-à-fait inverse. Ils sont en repli de 5,7% en août par rapport à juillet à 1,229 million. Le chiffre de juillet a été fortement révisé en hausse. Les analystes s’attendaient au contraire à ce qu’il y ait davantage de dépôts de permis de construire. Sur un an, ils sont en repli de 5,5%.

A lire aussi...