Transport aérien: premier impact de Covid-19 en janvier

AWP

1 minutes de lecture

L’Iata signale que la progression mensuelle a été la plus faible jamais enregistrée depuis avril 2010.

Le trafic passager a progressé en janvier, au taux annuel de 2,4% dans le monde, contre 4,6% le mois précédent, un ralentissement lié à l’épidémie de coronavirus, a annoncé mercredi l’Association internationale du transport aérien (Iata).

Il s’agit de «la plus faible progression mensuelle jamais enregistrée depuis avril 2010» juste après l’éruption du volcan islandais Eyjafjöll qui avait provoqué un nuage de cendres paralysant le trafic aérien en Europe, a précisé l’Iata dans un communiqué.

Ce ralentissement lié à l’épidémie du Covid-19 n’est que «la partie émergée de l’iceberg (...) étant donné que les principales restrictions de mouvement en Chine n’ont commencé que le 23 janvier», lorsque une vingtaine de millions d’habitants de la région de Wuhan ont été confinés, a déclaré le directeur de l’Iata, Alexandre de Juniac, cité dans le communiqué.

Le virus a contaminé plus de 93.000 personnes dans le monde et fait plus de 3.200 morts, principalement en Chine où il est apparu en décembre. Il affecte dorénavant tous les continents et perturbe la vie quotidienne dans un nombre croissant de pays.

Les compagnies aériennes sont frappées de plein fouet par l’épidémie, qui réduit drastiquement le trafic aérien mondial.

Face à cette baisse, l’Iata réclame une «suspension immédiate» de certaines règles régissant l’attribution de créneaux aériens. L’organisation demande également un allègement des redevances aéroportuaires dans les aéroports qui sont désertés.

En janvier, à l’exception de l’Amérique latine, en repli, toutes les régions ont enregistré des augmentations de leur trafic passagers, les compagnies aériennes d’Afrique et du Proche-Orient en tête.

Par régions, en janvier, les compagnies européennes ont vu leur trafic passagers augmenter de 1,6%. Les transporteurs de la région Asie-Pacifique ont de leur côté déclaré une hausse de 2,5% et ceux d’Amérique du Nord de 2,9%.

Les compagnies du Proche-Orient ont affiché une hausse de 5,4% et celles d’Afrique de 5,3%. En revanche, les compagnies d’Amérique latine ont enregistré un recul de 3,7%.

Globalement, la capacité des compagnies aériennes à l’international a progressé en janvier (+1,7%), avec un taux d’occupation des appareils à 80,3%.

Quant au trafic passagers national, il a progressé également, de 2,3% en janvier en taux annuel, la hausse du trafic national américain (+7,5%) compensant la chute du trafic national chinois (-6,8%).

A lire aussi...