Roche: Rozyltrerk homologué dans deux indications en Suisse

AWP

1 minutes de lecture

La multinationale rhénane indique parallèlement avoir décroché un marquage CE de conformité européenne pour un test Cobas.

Roche a obtenu de Swissmedic une homologation pour son Rozlytrek (entrectinib) pour le traitement de tumeurs solides spécifiques chez des patients âgés de plus de douze ans, ainsi que pour celui d’un cancer du poumon particulier.

La première indication détaillée s’applique au traitement de tumeurs porteuses d’une fusion du gène récepteur à tyrosine kinase neurotrophique (NTRK) sans mutation de résistance NTRK identifiée et dont la tumeur est métastatique. Elle concerne des patients chez qui une opération chirurgicale risquerait grandement d’entraîner une grave morbidité, ne disposant d’aucune option thérapeutique satisfaisante ou présentant une progression de la maladie malgré un traitement antérieur.

La seconde indication porte sur le cancer du poumon non à petites cellules positif à une fusion du gène récepteur à tyrosine kinase ROS1 et métastatique, précise un communiqué diffusé mardi.

La multinationale rhénane indique parallèlement avoir décroché un marquage CE de conformité européenne pour un test Cobas identifiant les mutations PIK3CA chez les patientes souffrant de cancer du sein avancé ou métastatique. Cette mutation peut provoquer une croissance incontrôlée des cellules, susceptible à son tour de générer un cancer. Le PIK3CA est le gène mutant le plus couramment observé dans le cas de cancers du sein avancé ou métastatique, chez près de 40% des patientes.

A lire aussi...