Richemont veut simplifier sa structure actionnariale

AWP

1 minutes de lecture

Le groupe de luxe renonce provisoirement à octroyer des bons d’options négociables, instrument financier qui doit compenser la réduction du dividende.

Le groupe de luxe Richemont étudie la possibilité de simplifier sa structure actionnariale et l’opportunité d’octroyer aux détenteurs de capitaux en Afrique du Sud des titres A de l’entreprise. L’entreprise suspend ainsi provisoirement son programme de loyauté pour les actionnaires.

Cette mesure devrait permettre de simplifier l’échange d’actions transfrontière des titres A entre les investisseurs à la Bourse suisse SIX et celle à Johannesburg.

Par conséquent le propriétaire de Cartier renonce provisoirement à octroyer des bons d’options négociables, instrument financier qui doit en partie compenser la réduction du dividende par deux à 1 franc au titre de l’exercice 2019. Cette mesure avait été prise pour préserver les liquidités dans un contexte de pandémie de coronavirus.

En outre, le conseil d’administration ne proposera pas d’augmentation de capital conditionnel lors de l’assemblée générale qui se tiendra ce mercredi 9 septembre.

 

A lire aussi...