Repli du baromètre conjoncturel du KOF en mai

AWP

1 minutes de lecture

Le baromètre de l’institut de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) a reculé en mai de 3,3 points à 100 points, un niveau affiché pour la dernière fois en décembre 2015.

La croissance de l’économie suisse se normalise, estiment les chercheurs du Centre de recherches conjoncturelles (KOF). Selon leurs observations, le baromètre de l’institut de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ) a reculé en mai de 3,3 points à 100 points, un niveau affiché pour la dernière fois en décembre 2015, une valeur qui correspond à l’évolution moyenne de la conjoncture à long terme.

Dans la foulée, les prévisionnistes zurichois ont également revu à la baisse le baromètre du mois précédent à 103,3 points, contre 105,3 points jusqu’alors, ressort-il du communiqué diffusé mercredi par le KOF. Le niveau atteint en mai s’est révélé inférieur à la fourchette des prévisions des économistes consultés par AWP, qui s’attendaient à un chiffre entre 101 et 106 points.

Le KOF attribue l’essentiel du recul de 3,3 points par rapport à avril au repli observé dans les secteurs de l’industrie de transformation et la construction. L’indicateur des branches exportatrices tout comme celui de la consommation ont également présenté un tassement, mais d’une ampleur limitée.

En revanche, le secteur bancaire ainsi que l’hôtellerie ont vu leur indicateur enregistrer une légère embellie en mai. Dans le détail, le KOF note que les perspectives se sont détériorées pour l’industrie chimique et celle du bois et du papier. La branche de l’alimentation a par contre affiché une évolution favorable.

Pour mémoire, le baromètre du KOF est un indicateur compilant et pondérant plusieurs variables susceptibles de prévoir à court terme l’évolution de la conjoncture en Suisse.

A lire aussi...