Le KOF relève ses prévisions grâce aux JO et au Mondial

AWP

1 minutes de lecture

La croissance du PIB suisse devrait être de 2,5% cette année. Le centre conjoncturel tablait auparavant sur 2,3%.

Le centre de prévisions conjoncturelles (KOF) de l’EPF de Zurich a revu à la hausse ses prévisions pour l’économie suisse pour 2018 et 2019. Il table désormais une croissance du PIB de 2,5% pour l’année en cours, contre 2,3% auparavant. Pour 2019, la progression est augmentée à 1,8% de 1,7%.

L’économie suisse est en plein essor, indique mercredi le KOF dans le cadre de ses prévisions printanières. La croissance sera vigoureuse cette année et un peu moins en 2019.

Une part de cette hausse est imputable aux recettes de licence que vont empocher les fédérations sportives internationales, dans le sillage de grands événements mondiaux de 2018 comme les Jeux olympiques et la Coupe de monde de football, expliquent les économistes zurichois. Cela représentera une part de 0,3% de croissance supplémentaire.

L’année prochaine, vu l’absence de ces compétitions internationales, cet apport viendra à manquer.

En 2018, l’inflation en Suisse devrait atteindre 0,7% en glissement annuel, contre 0,5%. Les prévisions 2019 restent inchangées, à 0,5%.

Le chômage ne devrait connaître que peu de variations. Le KOF a néanmoins amélioré de 0,1 point ses prévisions de taux de sans-emploi pour 2018 et 2019, à respectivement 2,9% et 2,8%.

Dans son communiqué, le KOF qualifie la politique aux Etats-Unis comme une facteur d’insécurité. Les décisions prises par le président Donald Trump et son administration en matière de commerce international et de fiscalité pourraient avoir des effets directs sur l’économie suisse, avertissent les spécialistes.