Le KOF très optimiste sur l’emploi en Suisse

AWP

1 minutes de lecture

Le Centre de recherches conjoncturelles de l’EPFZ annonce une embellie particulièrement marquée sur le secteur du bâtiment.

L’année 2018 a bien commencé pour le marché du travail, affirme lundi le Centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l’EPF de Zurich. L’embellie concerne principalement le secteur du bâtiment dont les perspectives n’avaient pas été aussi bonnes depuis cinq ans.

L’indicateur de l’emploi du KOF s’est inscrit à 2,8 points en janvier, en faible contraction par rapport aux valeurs du précédent trimestre. L’institut zurichois a revu à la hausse l’indicateur pour le dernier partiel 2017, qui a passé à 3,1 de 2,4 points.

AU PLUS HAUT DEPUIS 2014

L’indicateur affiche ainsi un niveau jamais atteint depuis 2014, année de forte croissance du nombre d’actifs en Suisse, précise le communiqué.

La construction devrait particulièrement profiter de cette dynamique, à en croire le KOF. Une «nette éclaircie» est constatée pour ce secteur qui s’était maintenu en zone négative entre 2014 et mi-2017. Le centre d’études a constaté une hausse de 3 points environ sur le seul mois de janvier.

LES SERVICES SE DéMARQUENT éGALEMENT

Pour les spécialistes zurichois, il faut interpréter cette hausse comme une volonté marquée des entreprises à engager du personnel. Cela se vérifie également dans d’autres secteurs comme les services, comme le commerce de gros, affirme le communiqué.

Après des années marquées par des suppressions de postes, l’industrie de transformation et les banques connaissement une embellie sur le front de l’emploi. La situation est inverse pour le commerce de détail et l’hôtellerie.

L’indicateur de l’emploi est compilé à partir des enquêtes conjoncturelles trimestrielles du KOF. Depuis la dernière publication de novembre, il est calculé sans tenir compte des variations saisonnières.