Métaux précieux: l’or baisse avec l’emploi américain

AWP

1 minutes de lecture

Sur le London Bullion Market, l’once d’or descend sous les 1’200 dollars. L’argent fond à 14,25 dollars.

L’or a légèrement baissé sur la semaine, souffrant comme les autres métaux rares de la vigueur de l’emploi américain qui profite au dollar.

Après avoir oscillé au fil de la semaine, l’or a reculé vendredi après la publication du rapport mensuel sur l’emploi.

Le taux de chômage aux Etats-Unis s’est maintenu à 3,9%, mais surtout, face à l’étroitesse du marché de l’emploi, les salaires ont augmenté. La hausse du salaire horaire moyen sur un an en août --à 2,9%--, est la plus forte depuis juin 2009.

«La hausse des salaires horaires est le point le plus important du rapport», a noté Marvin Loh, analyste chez BNY Mellon.

En effet, la Réserve fédérale américaine (Fed) pourrait être poussée à accélérer le rythme de ses hausses de taux directeurs pour éviter une inflation trop forte.

«Le marché a déjà intégré aux cours une hausse des taux en septembre, et une chance de 70% de hausse en décembre», a détaillé M. Loh.

La hausse des taux rend le dollar et les obligations plus rémunératrices, ce qui pèse sur l’attractivité des métaux précieux, comme eux valeurs refuges mais qui n’apportent pas de rendement.

Cependant, «l’or se stabilise car, avec des niveaux d’investissements pariant sur une baisse des cours à des niveaux records», des achats à bon compte sont tentants, ont noté les analystes de Saxo Bank.

L’argent a touché mardi 14,01 dollars l’once, à son plus bas depuis plus de deux ans et demi.

Pour Fawad Razaqzada, ce seuil des 14 dollars est un plancher symbolique qui permet à l’argent de limiter ses pertes.

Mais pour l’instant, «La demande du métal gris est plombée par son statut de métal industriel», a ajouté l’analyste.

Contrairement à l’or, une part importante de la demande d’argent dépend de l’industrie, dont la santé pourrait être affectée par les conflits commerciaux.

Le platine est en légère baisse sur la semaine, tandis que le palladium s’inscrit en hausse modérée, des gains «principalement dus à l’intérêt des investisseurs spéculatifs», ont noté les analystes de UniCredit.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or valait 1’198,75 dollars vendredi vers 14H55 GMT, contre 1’203,79 dollars le vendredi précédent vers 14H15.

L’once d’argent valait 14,25 dollars, contre 16,60 dollars il y a sept jours.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l’once de platine s’échangeait à 784 dollars, contre 790,71 dollars sept jours plus tôt.

L’once de palladium valait pour sa part 988,58 dollars, contre 980,19 dollars à la fin de la semaine précédente.

A lire aussi...