Le KOF revoit ses prévisions conjoncturelles à la hausse

AWP

1 minutes de lecture

Le PIB de la Suisse doit progresser de 2,7% en 2018, soit un taux supérieur aux 2,1% pronostiqués lors de la précédente estimation.

Les économistes interrogés par le centre d’études conjoncturelles KOF ont revu mardi à la hausse leurs prévisions pour la croissance helvétique cette année. Ils ont suivi les autres instituts qui ont récemment relevé leurs prévisions.

Le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse doit progresser de 2,7% en 2018, soit un taux supérieur aux 2,1% pronostiqués lors de la précédente estimation du Consensus KOF en juin, a indiqué l’institut dans un communiqué. Pour 2019, la hausse du PIB a été confirmée à 1,7% et à un horizon sur cinq ans à 1,6%.

Au sujet de l’évolution des prix à la consommation, les 21 économistes interrogés estiment qu’elle va atteindre 1,0% cette année, soit un peu plus que ce qu’ils pensaient en juin (0,9%).

Ils voient la situation du marché de l’emploi évoluer positivement. Ils s’attendent à un taux de chômage de 2,7% en 2018, puis 2,6% l’an prochain.

Concernant les investissements (équipements et construction), leurs estimations sont quasiment inchangées (3,1% contre 3% en juin) et stables à 2,2% pour 2019.

Quant au taux de change du franc face à l’euro, le consensus KOF l’établit à 1,14 dans les trois prochains mois, contre 1,17 annoncé en juin. Face au dollar, le taux de change de la monnaie suisse reste quasi inchangé à 1,00 contre 0,99 il y a trois mois.

Le panel des 21 économistes suit les avis des autres prévisionnistes. La semaine dernière, la Banque nationale suisse (BNS) a en effet relevé ses estimations de croissance pour cette année entre 2,5% à 3%, contre «environ» 2% dans ses précédentes estimations. Le Secrétariat d’Etat à l’économie avait révisé en hausse ses attentes pour 2018 à 2,9%, contre 2,4% dans les précédentes estimations, et Credit Suisse à 2,7%, contre 2,2%.

A lire aussi...