Le baromètre conjoncturel du KOF atteint un niveau historique

Communiqué, KOF

1 minutes de lecture

Si le virus ne frappe pas à nouveau, le développement économique devrait connaitre une forte reprise dans un avenir proche.

Le baromètre conjoncturel du KOF a augmenté en avril pour le deuxième mois consécutif d'environ 15 points. Il dépasse ainsi son précédent record, atteint lors de la reprise après la crise financière, au cours des premiers mois de 2010. Si le virus ne frappe pas à nouveau, le développement économique devrait connaitre une forte reprise dans un avenir proche.

Le baromètre conjoncturel a augmenté de 16,0 points en avril, passant de 118,0 en mars (révisé de 117,8) à 134,0 points. Comme au cours du mois précédent, le secteur manufacturier mène cette tendance positive en avril. Celui-ci revient donc en force, bénéficiant d'une demande internationale plus favorable. Les perspectives pour les autres services, les services financiers et d'assurance et la demande des consommateurs s'améliorent aussi considérablement. Les perspectives dans le secteur de la construction sont légèrement plus favorables que le mois précédent. Seul le secteur de la restauration et de l’hébergement ne parvient pas à suivre le rythme, les indicateurs n'ayant pratiquement pas évolué dans l'ensemble.

Dans le secteur manufacturier (industrie de transformation et construction), les indicateurs de la situation générale des affaires, des achats d'intrants et de l'évolution des carnets de commandes et de la production en particulier sont en hausse. En revanche, l’évolution de la compétitivité connaît un léger ralentissement.

Pour tous les sous-secteurs de l'industrie manufacturière, les indicateurs sectoriels regroupés sont supérieurs à leurs moyennes respectives à long terme. En avril, les indicateurs des secteurs de la métallurgie et de l'électrotechnique ainsi que du bois, du verre, de la pierre et de la terre en particulier ont augmenté.

A lire aussi...