Lancement officiel de la Swiss Digital Initiative au WEF 2020

Communiqué, digitalswitzerland

2 minutes de lecture

La SDI, présidée par Doris Leuthard, a présenté à Davos son premier projet, le développement d'un label de confiance numérique.

La Swiss Digital Initiative (SDI) lancée à Genève en septembre 2019 par digitalswitzerland sous le patronage du conseiller fédéral Ueli Maurer, vise à ancrer les normes éthiques dans le monde numérique par le biais de projets concrets et à apporter une contribution pertinente à l'éthique numérique.

Aujourd'hui, la SDI a célébré la création de la fondation Swiss Digital Initiative lors d'une cérémonie symbolique à l'occasion de la Journée de Genève au WEF 2020. Doris Leuthard, ancienne conseillère fédérale et présidente de la Swiss Digital Initiative: «Les nouvelles technologies doivent contribuer au bien-être de la société et améliorer la vie des gens. La SDI s'engage à ce que les principes et les valeurs éthiques soient au cœur du développement technologique».

Premier projet SDI: développement d'un label de confiance numérique

Le premier projet de la Swiss Digital Initiative aborde le thème de la confiance dans l'ère numérique. Les consommateurs sont de plus en plus préoccupés par la fiabilité des services numériques. Ils veulent savoir ce qu'il advient de leurs données. Un «Swiss Digital Trust Label» vise à guider les utilisateurs de services numériques, tels que les applications et les sites web, et à les rendre plus transparents. Pour les entreprises et les institutions publiques, le label est l'occasion de faire preuve de responsabilité en tant qu’acteurs du numérique. Le label pourrait être un jalon dans le développement de «good practices» dans le domaine des services numériques et vise à encourager les entreprises à agir de manière responsable.

Dans la phase initiale de développement, un groupe d'experts universitaires de l'EPFL, de l'ETHZ, de l'Université de Genève et de l'Université de Zurich a défini une première version du label. Cette version pilote sera testée auprès d'entreprises et d'institutions publiques nationales et internationales à partir du printemps 2020. Les partenaires de test sont Booking.com, Credit Suisse, IBM Suisse, les CFF, Swiss Re, Kudelski et le canton de Vaud. Le lancement officiel du label est prévu pour 2021.

Gillian Tans, présidente de Booking.com: «Les entreprises ont la responsabilité de garantir des services numériques sûrs et fiables. Booking.com soutient la Swiss Digital Initiative et participera en tant qu'entreprise pionnière au développement du Digital Trust Label». 

Urs Rohner, président du Credit Suisse Group, déclare: «La numérisation est une tendance continue. Comme de plus en plus de gens adoptent de plus en plus rapidement les produits numériques, la confiance dans le numérique devient encore plus importante, notamment pour répondre aux préoccupations des personnes qui sont encore sceptiques à l'égard des services numériques».

Martin Vetterli, Président de l'EPFL, ajoute: «Le paysage numérique en mutation et les activités actuelles dans le cyberespace exigent de nouvelles notions de confiance, à savoir une notion claire de confiance numérique, et un label est un pas dans la bonne direction».

Point de vue des consommateurs sur la «confiance dans le monde numérique»

La SDI a mené une étude qualitative pour intégrer le point de vue du consommateur dès le début du développement d’un label et tester la perception du consommateur.

Le Label vise à garantir qu'un service numérique spécifique remplit certaines conditions qui créeront la confiance du consommateur. Le Label comprend une liste de principes éthiques et un ensemble de spécifications techniques pour garantir le respect de ces principes. Les critères, qui constituent la base de la première version du label, sont les suivants:

  1. Sécurité du service
  2. Fiabilité du service
  3. Gestion respectueuse des données
  4. Interactions responsables avec les utilisateurs

Outre les milieux universitaires et les partenaires pilote des secteurs public et privé, les organisations de la société civile sont étroitement associées à la phase de développement du label.

Perspectives 2020

En 2020, le focus sera mis sur le développement du Digital Trust Label. L'initiative travaillera en étroite collaboration avec des institutions et des entreprises internationales et nationales, ainsi qu'avec les principaux acteurs de la Genève internationale, notamment les Nations Unies, les ONG, le Forum économique mondial (WEF), le Geneva Sciences and Diplomacy Anticipator (GESDA) et le Cyber Peace Institute.

Dans une carte des tendances élaborée pour SDI, le think tank indépendant W.I.R.E. a identifié des domaines d'action stratégiques pour les décideurs afin de favoriser la confiance et la responsabilité. Au cours de la prochaine décennie, nous devrons faire face à une plus grande responsabilisation des individus, à une plus grande commodité, à de nouvelles communautés et à une plus grande sécurité, mais nous devons aussi nous préparer au manque de transparence des données, à la discrimination algorithmique, à la perte de contrôle et à l'érosion de la vie privée. Sur la base de ces conclusions, la SDI vise à explorer de nouveaux projets et mesures à l'avenir.

A propos de la Swiss Digital Initiative

La Swiss Digital Initiative est un processus à long terme et durable visant à garantir des normes éthiques dans le monde numérique par le biais de projets concrets. Elle réunit les milieux universitaires, gouvernementaux, de la société civile et de l'économie afin de trouver des solutions pour renforcer la confiance dans les technologies numériques et dans les acteurs impliqués dans la transformation numérique en cours.

L'initiative a une portée mondiale et son siège social est à Genève, en Suisse. Elle a été lancée par digitalswitzerland et le conseiller fédéral Ueli Maurer.