Lafargeholcim: acquisition pour 3,4 milliards de dollars aux USA

AWP

1 minutes de lecture

Lafargeholcim acquiert les produits Firestone Building, destinés aux toitures, de Bridgestone Americas, filiale du groupe nippon, pour 3,4 milliards de dollars.

Lafargeholcim acquiert Firestone Building Products, fabricant de toitures de bâtiments commerciaux, de Bridgestone Americas pour 3,4 milliards de dollars (environ 3 milliards de francs).

L’opération vise à se renforcer aux Etats-Unis, le plus grand marché du cimentier, qui cible des recettes annuelles de plus de 6 milliards de dollars. Des synergies de 110 millions de dollars sont attendues par an. L’effet sur le bénéfice par action est attendu dès la première année.

Firestone Building Products (FSBP), créé en 1980, appartient à Bridgestone Americas, filiale du conglomérat japonais Bridgestone Corporation. En 2020, les ventes nettes de l’unité avaient atteint 1,8 milliard de dollars pour un Ebitda de 270 millions, selon le communiqué paru jeudi.

La transaction sera financée par «les liquidités et la dette», fait savoir l’entreprise. Sa clôture est attendue au deuxième trimestre. Jan Jenisch, directeur général de Lafargeholcim cité dans le document, se dit «très heureux d’entrer dans le secteur très attractif de la toiture», évalué mondialement à 50 milliards de dollars.

«En s’appuyant sur la forte croissance organique de FSBP, Lafargeholcim prévoit d’accélérer son leadership par le biais de ventes croisées et de nouvelles acquisitions», selon le communiqué. L’entreprise vise aussi à étendre cette unité, «en tirant parti de sa présence en Europe et en Amérique latine».

Le cimentier va reprendre les 1900 employés, 15 usines et trois laboratoires de recherche et développement, ainsi qu’ajouter 1800 points de distribution à son réseau. Le siège restera à Nashville, dans le Tennesse.

A lire aussi...