La Suisse lance les «Swiss Climate Scores» pour les placements financiers

Communiqué, SwissBanking

2 minutes de lecture

Élaborés par la Confédération en collaboration avec le secteur financier et des ONG, les «Swiss Climate Scores» améliorent la transparence de l’impact climatique des placements financiers.

La place financière suisse se félicite de la création des «Swiss Climate Scores». Cet ensemble de critères basés sur les connaissances internationales les plus récentes permet aux investisseuses et investisseurs privés de disposer d’informations pertinentes et comparables sur le degré de compatibilité des placements financiers avec le climat.

La place financière suisse fait ainsi figure de pionnière à l’échelle mondiale et se positionne comme la première référence pour la clientèle ainsi que pour les investisseuses et investisseurs suisses et étrangers qui misent sur la durabilité.

La Suisse et sa place financière soutiennent clairement l’objectif visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre à zéro d’ici 2050 et à respecter ainsi les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat. La Confédération a présenté aujourd’hui les «Swiss Climate Scores» qui constituent un instrument important (cf. communiqué de presse du DFF). D’une manière compréhensible, les «Swiss Climate Scores» apportent de la transparence sur la compatibilité climatique des placements financiers. Cette démarche conforte la place financière suisse dans ses efforts de consolidation de sa position de leader international de la finance durable.

Six indicateurs pour évaluer l’impact sur le climat

Les trois associations Asset Management Association Switzerland (AMAS), Association suisse des banquiers (ASB) et Swiss Sustainable Finance (SSF) se félicitent de la création des «Swiss Climate Scores», développés sous la direction de la Confédération en collaboration avec des expertes et experts de la branche et des ONG. L’objectif étant de créer une base d’informations pertinente et comparable sur l’impact climatique des placements financiers, six indicateurs basés sur des critères et des méthodes déjà existants et établis au niveau international ont été mis en place:

  1. Émissions de gaz à effet de serre
  2. Exposition aux combustibles fossiles
  3. Potentiel de réchauffement global
  4. Engagements vérifiés en faveur du net zéro
  5. Dialogue crédible sur le climat
  6. Gestion en faveur du net zéro

Pour les institutions financières, ces indicateurs établissent un cadre commun auquel elles peuvent se référer. La phase pilote qui débute à présent permettra d’acquérir de l’expérience sur le marché. L’utilisation des «Scores» est facultative pour les institutions financières. Les «Scores» ne sont pas encore applicables à toutes les formes de placements, car il y a, d’une part, un manque partiel de disponibilité des données et, de l’autre, des outils qu’il faut élaborer. Au cours de la phase pilote, le secteur financier développera donc des spécifications plus détaillées pour les différents indicateurs, sous la forme d’outils d'application concrets. L’objectif du secteur financier est de faire en sorte que les «Scores» soient rapidement acceptés. La phase pilote permettra également de déterminer si des optimisations doivent être apportées aux «Scores» et, le cas échéant, lesquelles.

La place financière suisse peut contribuer de manière déterminante à la transition de l’économie

En tant que place financière internationale de premier plan, la Suisse dispose d’un fort potentiel qui lui permet de sensibiliser les investisseuses et investisseurs, et de promouvoir l’orientation des placements financiers vers la protection du climat avec une plus grande transparence. Parallèlement aux «Swiss Climate Scores», la place financière suisse mise également sur une série d’initiatives sectorielles visant à consolider en permanence la position de la Suisse en tant que pôle majeur de la finance durable. Il s’agit notamment de recommandations d’associations à leurs membres pour qu’ils participent aux initiatives zéro émission nette, de rapports réguliers sur la durabilité ainsi que de lignes directrices et de mesures d’autorégulation, par exemple pour les processus de conseil et la formation initiale et continue.

Vous trouverez de plus amples informations sur les «Swiss Climate Scores» en cliquant ici.

A lire aussi...