La confiance des directeurs d’achat recule en mars

AWP

1 minutes de lecture

Le recul est particulièrement important dans les services. Les mesures prises par les autorités, comme le chômage partiel et l’aide au prêt, sont bien notées.

L’indice des directeurs d’achats (PMI) helvétiques a chuté en mars en raison des conséquences économiques de la pandémie de coronavirus. Le recul est particulièrement important dans les services. Les mesures prises par les autorités, comme le chômage partiel et l’aide au prêt, sont bien notées.

L’indice pour le secteur industriel s’est établi à 43,7 points, contre 49,5 en février, selon l’étude compilée par l’institut procure.ch et Credit Suisse publiée mercredi. C’est mieux qu’attendu par le consensus AWP (40,0-44,0). Il se situe à son plus bas niveau depuis juillet 2009.

Les sous-indices de la production et des commandes ont subi le recul le plus fort, selon le document. La situation du marché du travail s’est aussi dégradée. Plus d’un quart des entreprises industrielles interrogées ont demandé du chômage partiel, ce qui concerne en moyenne 13% de l’ensemble des employés. Cette mesure pour faire face aux effets économiques du coronavirus est bien jugée, tout comme les prêts visant à garantir les liquidités.

De son côté, l’indice pour les services a chuté à 28,1, quand il atteignait encore 51,9 le mois précédent. C’est pire que les valeurs entre 35,0 et 41,0 pronostiquées par les économistes consultes par AWP.

Les mesures de confinement touchent ces entreprises de manière plus sévère que les sociétés industrielles, car «de nombreux services ne peuvent plus être fournis».

A lire aussi...