La BCE «engagée à maintenir des conditions de financement favorables»

AWP

1 minutes de lecture

«Le fort soutien apporté par les politiques publiques se poursuivra, nous l’espérons, au-delà de la pandémie», a déclaré Christine Lagarde.

La Banque centrale s’est engagée à maintenir des «conditions de financement favorables» jusqu’à la reprise durable de l’économie, a rappelé mercredi la présidente de l’institution Christine Lagarde, lors d’un discours à Paris.

«Le fort soutien apporté par les politiques publiques se poursuivra, nous l’espérons, au-delà de la pandémie. C’est en tout cas le sens des dispositions qui ont été recommandées à la fois par la Commission européenne (...) et par l’Eurogroupe (...), et ce nous l’espérons jusqu’à ce que la reprise soit bien ancrée dans notre paysage économique», a noté Mme Lagarde, qui recevait le prix d’honneur du Cercle Turgot.

«La BCE, elle, s’est engagée à préserver des conditions de financement favorables pendant toute cette période, au regard évidemment de son objectif d’inflation», a-t-elle poursuivi.

La zone euro a enregistré en mai son taux d’inflation le plus élevé depuis octobre 2018, atteignant 2% sur un an, la limite haute de l’objectif fixé par la BCE.

La BCE juge toutefois que la hausse actuelle des prix est temporaire et n’appelle donc pas de riposte monétaire.

Lors de la dernière réunion du conseil des gouverneurs le 22 avril, Mme Lagarde avait déjà indiqué que la fin d’une politique monétaire généreuse n’était pas encore venue.

«La politique monétaire est plus efficace pour relancer la demande lorsqu’elle est soutenue par la politique budgétaire», a souligné Christine Lagarde mercredi dans son discours.

A lire aussi...