L’euro retombe face au dollar au lendemain d’un plus haut depuis mai 2018

AWP

1 minutes de lecture

Vers 15H00, l’euro perdait 0,74% face au billet vert, à 1,1866 dollar.

L’euro perdait du terrain mercredi face au dollar, après avoir passé brièvement le seuil symbolique de 1,20 dollar la veille.

Vers 15H00 GMT (19H00 à Paris), l’euro perdait 0,74% face au billet vert, à 1,1866 dollar.

Mardi, l’euro avait culminé à 1,2011 dollar, un niveau plus vu depuis mai 2018, mais avait finalement terminé la séance en baisse.

La devise européenne «a pris un coup (mardi) avec l’indice ISM manufacturier aux Etats-Unis, qui est sorti à 56% et a fait mieux qu’attendu» au mois d’août, a expliqué Neil Wilson, analyste pour Markets.com.

Ce chiffre indique que l’activité du secteur manufacturier a continué de se redresser en août, et à un rythme plus rapide qu’en juillet.

Mercredi, les chiffres décevants des créations d’emplois privés aux Etats-Unis en août n’ont, eux, pas fait vaciller le billet vert.

Le secteur privé américain a créé le mois dernier 428.000 emplois, en hausse par rapport à juillet, mais largement en-dessous des attentes des analystes (+1,2 million), selon l’enquête de la firme de services aux entreprises ADP.

En zone euro, l’inflation a été négative en août, pour la première fois depuis mai 2016, selon des données publiées mardi par Eurostat.

Cela «nous dit simplement que la Banque centrale devra maintenir une politique monétaire exceptionnellement souple pendant très longtemps», a souligné M. Wilson qui précise en outre que le plan de relance européen, qui avait porté la monnaie unique il y a quelques semaines, «reste à concrétiser».

Depuis son plus bas en près de trois ans face au dollar fin mars, l’euro a gagné environ 11% face à la devise américaine.

«Pour l’heure, les anticipations d’une hausse de la paire euro-dollar sont plus importantes qu’aucun autre pari dans l’histoire, ce qui ouvre la porte à une forte correction à la baisse», estime Joe Manimbo de Western Union.

«Historiquement, tout pari de cette ampleur a eu pour conséquence une forte correction, certains experts prédisant un retour à 1,14 dollar avant une reprise de la tendance de long-terme à la hausse», ajoute M. Manimbo.

A lire aussi...