Création de l’International Federation of Family Office (IFFO)

Communiqué, MJ&Cie, AFFO, AIFO

1 minutes de lecture

MJ&Cie, co-fondé par François Mollat du Jourdin, l’Association Française des Family Office et l’Associazione Italiana Family Officer souhaitent ainsi accompagner l’écosystème du métier du Family Office à l’international.

MJ&Cie – multi family office Franco-Suisse -, l’AFFO -Association Française des Family Office- et l’AIFO -Associazione Italiana Family Officer- annoncent le lancement de l’IFFO -International Federation of Family Office-, une fédération internationale regroupant les associations nationales de family offices et family offices de tous les pays, afin de contribuer au développement à l’international des activités de Family Office.

L’objectif est de fédérer les associations professionnelles et family offices afin de donner un cadre privilégiant les échanges et les partages entre elles et pour connaître et comprendre comment le métier de Family Office est exercé dans chaque pays.

Depuis de nombreuses années, l’AFFO part à la rencontre de ses homologues étrangers afin de mieux comprendre le mode de fonctionnement et les spécificités des family offices de chaque pays. C’est à la suite d’une rencontre avec l’AIFO, que les deux associations ont décidé de créer ensemble une fédération pour regrouper les associations de family offices et les family offices de chaque pays.

«Dans le contexte actuel, les transmissions d’entreprises ou holding familiales sont plus fréquentes, et mettent en lumière la volonté des descendants de préserver et de pérenniser les actifs hérités. L’IFFO aura donc pour mission de faciliter et d’organiser à l’international les rapports des professionnels concernés par les activités de Family Office, et de conduire les relations avec les professions connexes ou voisines le tout dans l’intérêt des familles. Cette évolution permettra de mieux accompagner les entreprises familiales dans leur développement à l’international», souligne Jean-Marie Paluel-Marmont, président de l’IFFO et de l’AFFO.

L’objectif est aussi d’inciter et de permettre aux family officers d’un pays de se regrouper pour créer une association nationale si elle n’existe pas.

«L'IFFO se veut un lieu où les family offices et les familles pourront échanger sur des thèmes liés à la gestion du capital immatériel, comme l'identité familiale, l'héritage familial et l'éducation des générations futures, probablement l’actif le plus important de la fortune familiale» précise Emanuele Giangreco Biancheri, secrétaire général de l'IFFO et responsable des relations externes de l'AIFO.

«A terme, l’IFFO pourrait développer des activités propres telles qu’une étude internationale sur le métier du Family Office: état des lieux et développement, croissance, tendances actuelles; mais aussi, pourquoi pas, l’extension au niveau international du baromètre de l’AFFO, un sondage d’opinion des membres et des acteurs de l’écosystème du Family Office en matière d’investissements», rajoute François Mollat du Jourdin, secrétaire général de l’AFFO et co-fondateur de MJ&Cie, multy family office basé à Genève et à Paris.

Chaque association nationale et family office qui le souhaite pourra adhérer à l’IFFO avec l’accord du conseil d’administration composé actuellement de 2 Français, 2 Italiens et 1 Anglais. Il a été choisi de ne pas avoir d’exclusivité pour une seule association par pays.

A lire aussi...