Allemagne: le moral des consommateurs remonte légèrement

AWP

1 minutes de lecture

L’indicateur est attendu à 9,7 points, en hausse de 0,1 point par rapport à novembre.

Le moral des consommateurs allemands devrait progresser légèrement en décembre après avoir atteint en novembre son plus bas depuis trois ans, plombé par les craintes autour de la conjoncture allemande, selon le baromètre GfK publié mardi.

L’indicateur est attendu à 9,7 points, en hausse de 0,1 point par rapport à novembre.

«Les consommateurs abordent d’humeur positive la période pré-Noël» qui «fait partie des périodes aux plus importants chiffres d’affaires pour une série de branches du commerce» relève Rolf Bürkl, expert du GfK.

«Le moral est légèrement inférieur à la même période l’année passée notamment en raison de facteurs à risques connus comme le ralentissement conjoncturel, le chaos du Brexit et les conflits commerciaux, mais le niveau peut être considéré comme satisfaisant», ajoute l’institut dans un communiqué.

Grâce à un plus fort bond (+15,5 points, à 1,7 point) en plus de neuf ans, les attentes des consommateurs sur l’évolution de la conjoncture sont repassées en terrain positif pour la première fois depuis juin.

L’Allemagne a échappé mi-novembre de justesse à une «récession technique», avec une hausse de 0,1% de son produit intérieur brut au troisième trimestre, déjouant les attentes.

Si la capacité de son économie à reprendre de la vitesse continue à diviser les observateurs, «des signaux d’une détente du conflit commercial sino-américain expliquent probablement» le «recul du pessimisme» des consommateurs allemands, explique le GfK.

S’y ajoute le fait que «de plus en plus de personnes s’attendent à ce qu’il y ait une décision sur le Brexit après les élections».

La composante de l’indicateur qui mesure les attentes de revenus, fortement liée à la situation de l’emploi, a progressé nettement de 6,5 points à 45,5 points, précise l’institut tandis que la propension à dépenser, en faible baisse, «reste à un niveau très élevé».

A lire aussi...