Les marchés européens rattrapent un peu leur semaine

AWP

1 minutes de lecture

Paris a gagné 1,20% vendredi, Londres 1,29% et Francfort 0,82%. Sur les cinq jours, ses places cèdent respectivement 0,53%, 1% et 2%.

Les Bourses européennes ont terminé à l’unisson dans le vert vendredi, un peu rassurées sur les nouvelles autour des traitements contre le Covid-19, mais elles restent en recul sur l’ensemble de la semaine.

Paris a gagné 1,20% vendredi, Londres 1,29% et Francfort 0,82%. Sur les cinq jours, ses places cèdent respectivement 0,53%, 1% et 2%.

Au cours des cinq derniers jours, les marchés ont été «dominés par l’attentisme» avant l’élection présidentielle américaine et sur fond de négociations autour d’un plan de relance économique aux États-Unis, jugent les analystes d’Edmond de Rothschild.

Au niveau sanitaire, si les mesures de restrictions se multiplient en Europe, «les communications des laboratoires Pfizer et Moderna permettent de penser qu’un vaccin pourra être approuvé pour une utilisation d’urgence d’ici la fin de l’année», continuent-ils.

L’industrie en forme

Cette nouvelle a favorisé les valeurs industrielles, dépendantes de l’activité économique. Ces entreprises ont en plus été renforcées par l’indicateur PMI du cabinet Markit dans la zone euro.

En octobre, il a montré que l’activité industrielle a continué de progresser, au contraire des services, bien plus touchés par les mesures mises en place pour tenter d’endiguer l’épidémie.

Aux Etats-Unis, le début de la séance était plus contrasté, le Dow Jones montant de 0,54% alors que le Nasdaq reculait de 0,53% à 18H20 (16H20 GMT).

Sur le marché de la dette, les taux souverains ont terminé en légère baisse.

L’AVIATION SUPERSONIQUE

Le groupe aérien IAG, propriétaire de British Airways, a pris 3,96% à 109,00 pence, aidé par les nouvelles entourant les traitements contre la pandémie. En France, Airbus a demandé à ses fournisseurs «de se préparer à une potentielle reprise du marché», même si la cadence de production restera réduite jusqu’à l’été 2021 au moins. Le constructeur a bondi de 5,55% à 68,03 euros, et Safran de 5,64% à 96,58 euros.

A Francfort, le titre du fabricant de composants de moteurs d’avions MTU Aero Engines a gagné 6,71% à 169,30 euros et la compagnie Lufthansa s’est élevée de 5,52% à 8,49 euros.

LES BANQUES FINISSENT BIEN

La séance a été faste pour les banques. A Londres, Barclays a renoué avec les bénéfices au troisième trimestre malgré la pandémie et son titre a bondi de 6,96% à 111,54 pence.

En Allemagne, Goldman Sachs a relevé sa recommandation pour la Commerzbank, deuxième plus grosse institution du secteur national. Elle a grimpé de 2,05% à 8,12 euros.

La tendance a aussi concerné Paris, où BNP Paribas a avancé de 2,81% à 33,50 euros, Crédit Agricole de 1,87% à 7,52 euros et Société Générale de 1,93% à 12,75 euros.

Les indices en bref

Paris - CAC40+1,20%4.909,64 points

Londres - FTSE 100+1,29%5.860,28 points

Francfort - Dax+0,82%12.645,75 points

Madrid - IBEX 35+1,42%6.893,40 points

Milan - FTSE MIB+1,09%19.285,41 points

Zurich - SMI+0,25%10.023,90 points

Amsterdam - AEX+0,03%554,34 points

Bruxelles - Bel 20+1,38%3.246,45 points

Lisbonne - PSI 20+0,52% 4.139,40 points
 

A lire aussi...