Les marchés européens hésitent après leur recul de mercredi

AWP

1 minutes de lecture

Francfort a reculé de 0,12%, Paris et Milan de 0,05% mais Londres a progressé de 0,16%. A Zurich, le SMI a fini en légère hausse de 0,09%.

Les marchés européens ont fini autour de l’équilibre jeudi, poussés dans les dernières minutes par un signal positif autour de l’accord économique de relance aux Etats-Unis au lendemain d’une nette baisse.

Parmi les principales places européennes, Francfort a reculé de 0,12%, Paris et Milan de 0,05% mais Londres a progressé de 0,16%. A Zurich, le SMI a fini en légère hausse de 0,09%.

La présidente démocrate de la Chambre des Représentants Nancy Pelosi a assuré, peu avant la clôture des marchés européens, être proche d’un accord avec les républicains sur le plan de relance discuté depuis plus de trois mois.

«Ces commentaires ont poussé à l’achat dans les dernières minutes», a noté David Madden, analyste de CMC Markets, après une journée assez volatile sur l’ensemble des marchés.

Toutefois, les messages envoyés au sujet de l’accord restent «contradictoires» d’un jour sur l’autre, remarque Frédéric Rozier, gestionnaire de portefeuille chez Mirabaud, ce qui diminue leur impact.

Wall Street avait glissé dans le rouge après une ouverture positive: le S&P 500 reculait de 0,14% et le Nasdaq de 0,54% à 18H33 (16H33 GMT)

Après les nettes baisses de mercredi, l’humeur des investisseurs est toujours assombrie par les préoccupations sanitaires.

En Allemagne, la situation est «très grave», pour le président du principal institut de veille sanitaire, tandis qu’en France 38 nouveaux départements vont passer en alerte maximale dès samedi, a annoncé le Premier ministre Jean Castex.

En revanche, l’actualité micro-économique fournit «de nombreuses bonnes surprises» en raison d’»une grande majorité» de résultats d’entreprises meilleurs qu’attendu, commente Frédéric Rozier.

Sur le marché de la dette, les taux souverains des pays de la zone euro à 10 ans ont légèrement progressé dans l’après-midi.

RÉSULTATS: «MERCI L’ASIE»

L’indice parisien a mis en valeur des entreprises ayant publié leurs résultats aujourd’hui: Pernod Ricard a gagné 3,90% à 146,45 euros, Hermès a atteint un nouveau record historique à 813,60 euros, en hausse de 1,65% et Schneider Electric est monté de 2,12% à 108,30 euros.

«On peut dire +merci l’Asie+ car c’est le catalyseur pour les entreprises qui réussissent. Ce sont aussi celles dont les produits ne sont pas trop affectés par la pandémie», analyse M. Rozier.

LE TRANSPORT AÉRIEN S’OXYGÈNE

La maison-mère de British Airways, IAG a effacé ses pertes de la matinée pour finalement gagner +4,38% (à 104,85 pence) en dépit d’un chiffre d’affaires en chute de 83% au troisième trimestre. Air France-KLM en profitait aussi, prenant 3,13% à 3,23 euros et Lufthansa 2,68% à 8,04 euros.

Les indices en bref

Francfort-Dax-0,12%12.543,06 points

Paris-CAC 40-0,05%4.851,38 points

Londres-FTSE 100+0,16%5.785,65 points

Zurich-SMI+0,09%9.999,05 points

Madrid-IBEX 35-0,22%6.796,00 points

Amsterdam-AEX-0,57%554,20 points

Bruxelles-Bel 20+0,03%3.202,19 points

Lisbonne-PSI 20-0,52%4.118,13 points

Milan-FTSE MIB-0,05%19.076,95 points

A lire aussi...