Bonds Europe: tension sur le marché

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne a progressé, à -0,36% contre -0,40% mardi à la clôture.

Le marché de la dette a continué à se tendre mercredi, les investisseurs, moins anxieux au sujet de l’épidémie de coronavirus, s’éloignant de ces actifs refuge.

«Les marchés ont connu quelques séances agitées à cause du coronavirus, mais depuis deux jours les investisseurs se détendent un peu, du coup les taux d’emprunts remontent et les actions se reprennent», a résumé auprès de l’AFP Geoffroy Lenoir, responsable des taux souverains en euros pour Aviva Investors.

«Les mesures de soutien annoncées par la Banque centrale chinoise montrent que le pays est réactif pour répondre au risque de ralentissement de l’économie chinoise», a-t-il ajouté.

Les mesures de confinement et les restrictions ont été étendues mercredi à travers la Chine et à l’étranger pour endiguer l’épidémie de pneumonie virale qui a déjà fait près de 500 morts.

Après la mise en quarantaine de facto de Wuhan et de la province du Hubei (centre), épicentre du nouveau coronavirus, un nombre grandissant de villes de l’est de la Chine imposent des restrictions de déplacement à des dizaines de millions d’habitants supplémentaires.

«Il reste néanmoins difficile d’évaluer les conséquences à moyen terme de l’impact sur la croissance chinoise ou les répercussions sur les différents marchés», a nuancé M. Lenoir.

«Les perspectives en terme de croissance pour 2020 ne semblent pas remises en cause à ce stade. Le virus devrait avoir des effets, mais leur ampleur dépendra de celle de la contagion. Il est donc un peu tôt pour dire que le sujet est clos et dans de telles conditions, les taux d’emprunts devraient plus globalement rester bas», selon l’expert.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne a progressé, à -0,36% contre -0,40% mardi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a connu le même sort, à -0,11% contre 0,14%, à l’instar de celui de l’Espagne, à 0,29% contre 0,26%, et celui de l’Italie, à 0,96% contre 0,95%.

Le taux d’intérêt à 10 ans du Royaume-Uni est, lui aussi, monté, à 0,61% contre 0,56%.

Aux États-Unis, le taux d’emprunt à dix ans s’élevait à 1,65% contre 1,60% la veille, tout comme celui à 30 ans, à 2,13% contre 2,08%. Celui à deux ans s’établissait pour sa part à 1,44%, contre 1,41%.