Bonds Europe: le marché se stabilise

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne a fini sans grand changement, à -0,44%, comme vendredi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Le marché de la dette s’est stabilisé lundi, après avoir été très recherché par des investisseurs inquiets de la progression du coronavirus, qui reste le principal sujet d’attention.

«Le marché a déjà connu une nette détente, il a déjà intégré les premiers éléments à sa disposition concernant le coronavirus et il se stabilise donc un peu», a résumé auprès de l’AFP Cyril Regnat, un stratégiste obligataire de Natixis.

«Mais comme la situation continue de s’aggraver et que le marché est toujours en pleine évaluation des multiples impacts macroéconomiques de cette crise, les investisseurs restent prudents et le mouvement n’est pas terminé», a estimé l’expert.

Avec 361 morts, le bilan du nouveau coronavirus dépasse désormais celui du Sras en Chine continentale où le gouvernement a reconnu lundi avoir besoin d’urgence de masques de protection pour faire face à l’épidémie.

«Les investisseurs sont en effet en train de revenir sur le scénario qui dominait depuis courant septembre, a-t-il analysé, et ils recommencent à envisager des baisses de taux aussi bien aux États-Unis qu’en Europe», selon M. Regnat.

Les prochains indicateurs vont donc être cruciaux, a-t-il anticipé, «pour pouvoir apprécier également l’impact positif de la levée de certaines incertitudes comme la guerre commerciale sino-américaine ou le Brexit, mais il n’est pas sûr que cela compense les inquiétudes engendrées par le coronavirus».

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne a fini sans grand changement, à -0,44%, comme vendredi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a aussi peu bougé, à -0,18% contre la même valeur vendredi, à l’instar de celui de l’Espagne, à 0,24% contre 0,23% et de celui de l’Italie, à 0,95% contre 0,93%.

Le taux de rendement à 10 ans du Royaume-Uni a aussi clôturé quasiment stable, à 0,51% contre 0,52%.

Aux États-Unis, le taux d’emprunt à dix ans limitait les mouvements également, à 1,52% contre 1,51% vendredi, tout comme celui à 30 ans, à 2,00, comme vendredi. Celui à deux ans s’établissait pour sa part à 1,34% contre 1,31%.