Bonds Europe: le marché de la dette sans réelle tendance

AWP

1 minutes de lecture

Le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne s’est stabilisé, à -0,37% contre -0,36% mercredi à la clôture.

Le marché de la dette s’est stabilisé jeudi après deux séances de remontée des taux d’emprunt, freiné par un indicateur allemand jugé décevant tandis que les marchés actions ont continué d’afficher leur optimisme en dépit de l’épidémie de coronavirus.

«Le marché obligataire est sans réelle tendance du fait des chiffres très décevants des commandes industrielles en décembre» en Allemagne, observe Julien Rolland, gérant obligataire spécialiste des taux souverains chez Aviva Investors.

La demande a reculé de 2,1% sur un mois en décembre et de 8,7% sur un an, «ce qui constitue la plus forte baisse depuis la crise financière et ce qui montre que la stabilisation espérée n’est pas acquise et que le pire n’est peut-être pas derrière nous en termes de croissance», souligne l’expert.

A contrario, tout en craignant les retombées économiques de l’épidémie de coronavirus en cours, les marchés boursiers ont tendance à positiver ces derniers jours. Jeudi, ils ont été rassurés notamment par une baisse des droits de douane chinois sur un panier de 75 milliards de dollars d’importations américaines.

Par ailleurs, une intervention de la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a provoqué «peu de réaction des marchés», poursuit M. Rolland.

Mme Lagarde a annoncé jeudi l’entame fin mars de consultations publiques dans le cadre d’un chantier pour redéfinir la stratégie de politique monétaire de l’institut, inchangée depuis 2003.

Elle a surtout «mis en lumière le fait que dans l’environnement de taux bas et d’inflation basse, il y avait finalement peu de marge de manoeuvre pour la banque centrale en vue d’être encore plus accommodante si les conditions économiques venaient à se détériorer», explique-t-il. «Le marché s’attend à ce que les taux restent bas pour longtemps», ajoute-t-il.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d’emprunt à 10 ans de l’Allemagne s’est stabilisé, à -0,37% contre -0,36% mercredi à la clôture du marché secondaire, où s’échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a suivi une tendance similaire, à -0,12% contre -0,11%, à l’instar de celui de l’Espagne, inchangé à 0,29%. Celui de l’Italie a aussi fini sans changement, à 0,96%.

Le taux d’intérêt à 10 ans du Royaume-Uni est, quant à lui, un peu descendu, à 0,58% contre 0,61% la veille.

Aux États-Unis, le taux d’emprunt à dix ans se stabilisait, à 1,64% contre 1,65% la veille, tandis que celui à 30 ans refluait, à 2,11% contre 2,14%. Celui à deux ans s’établissait pour sa part à 1,45%, contre 1,44%.