USA: forte chute des reventes de logements en décembre

AWP

1 minutes de lecture

Elles n’ont atteint que 4,99 millions le mois dernier, leur plus bas niveau mensuel depuis novembre 2015 et sous les attentes des analystes.

Les reventes de logements aux Etats-Unis ont fortement chuté en décembre pour tomber au plus bas en trois ans et bien en dessous des attentes des analystes, a indiqué mardi l’Association nationale des agents immobiliers américains (NAR).

Elles n’ont atteint que 4,99 millions le mois dernier, en chute de 6,4% par rapport à novembre et de 10,3% sur un an, en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières. C’est leur plus bas niveau mensuel depuis novembre 2015.

Les analystes s’attendaient à un repli bien moindre, à 5,25 millions.

Ce recul s’explique «en partie à cause de la montée des taux d’intérêt durant 2018», a affirmé Lawrence Yun, économiste en chef de la NAR dans un communiqué.

«Le marché du logement est de toute évidence très sensible aux taux des crédits immobiliers et les ventes plus molles de décembre reflètent les contrats qui ont été signés au cours des mois précédents lorsque les taux était plus hauts qu’ils ne le sont maintenant», a-t-il expliqué.

Le taux moyen des crédits immobiliers à 30 ans, qui sont la norme aux Etats-Unis, avaient grimpé à 4,87% en novembre et sont redescendus à 4,64% en décembre.

L’économiste de l’organisation professionnelle estime qu’»une certaine reprise des ventes devrait voir le jour au printemps».

Les ventes de logements anciens représentent en volume environ 80% des transactions immobilières aux Etats-Unis.

Le prix médian d’un logement ancien a un peu reculé en décembre par rapport au mois d’avant à 253.600 dollars. Il reste cependant en hausse de 2,9% sur un an.

A 1,55 million, le stock de maisons à vendre, en hausse par rapport au 1,46 million de maisons sur le marché il y a un an, durerait 3,7 mois au rythme des ventes de décembre.