Wisekey fait main basse sur l’allemand Arago

AWP

1 minutes de lecture

Le groupe s’est porté acquéreur de 51% du capital et a conclu un accord contraignant sur le rachat des 49% restants de l’entreprise.

Le spécialiste de la cybersécurité Wisekey a annoncé lundi la concrétisation de son projet de reprise de la société technologique allemande Arago. Le groupe genevois s’est porté acquéreur de 51% du capital et a conclu un accord contraignant sur le rachat des 49% restants de l’entreprise, dont la valeur est estimée à 100 millions de francs.

«La combinaison de Wisekey et Arago va alimenter la croissance des revenus du groupe et nous aider à atteindre des marges brutes plus élevées», a déclaré Peter Ward, membre du conseil d’administration et directeur financier (CFO) cité dans le communiqué.

Wisekey va consacrer les prochains mois à l’intégration des deux entreprises, de manière à rationaliser la base de coûts. «Cela sera un exercice intense en ressources, mais essentiel pour notre objectif d’amélioration de la rentabilité», a poursuivi le CFO.

Fondée en 1995 et basée à Francfort, Arago est une société privée spécialisée dans l’intelligence artificielle. L’acquisition qualifiée de «stratégique» devrait apporter des «synergies de revenus significatives» et renforcer la position de Wisekey sur le marché en pleine croissance de l’intelligence artificielle des objets (AIoT).

Conformément à l’accord contraignant pour le rachat de la participation minoritaire restante d’Arago, la transaction sera financée par l’émission d’actions B de Wisekey en faveur de l’actionnaire minoritaire restant d’Arago, Hans-Christian Boos, son fondateur et directeur général (CEO), qui lui fournira les actions non détenues.

La création d’un capital autorisé pour l’émission d’un maximum de 12,3 millions d’actions nominatives, d’une valeur nominale de 5 centimes l’unité, a été validée vendredi dernier par les actionnaires de Wisekey au terme d’une assemblée générale extraordinaire.

A lire aussi...