Temenos étoffe ses gains trimestriels et remanie sa direction

AWP

1 minutes de lecture

Le résultat avant intérêts et impôts du quatrième trimestre 2018 progresse de 15%. Le CFO Max Chuard (photo) prend le poste de CEO cédé par David Arnott.

Le groupe Temenos a bouclé le dernier partiel de 2018 sur des résultats en nette hausse, conformes aux attentes et soutenus par une large demande. Dans la foulée de ses chiffres, le développeur genevois de logiciels bancaires a annoncé mardi soir d’importants changements à sa direction.

Le chiffre d’affaires réalisé entre octobre et décembre a progressé de 11% sur un an à 257,8 millions de dollars (presque autant en francs), porté notamment par la hausse des recettes de licence (+14% à 135,1 millions). Le résultat avant intérêts et impôts (Ebit) est quant à lui ressorti à 100,9 millions, en hausse de 15%, pour une marge afférente de 39,2%, précise le communiqué.

Le bénéfice par action (BPA) dilué a progressé dans les mêmes proportions, à 1,15 dollar par titre, contre 1,10 un an plus tôt. Forte de cette performance, l’entreprise proposera à ses actionnaires le versement d’un dividende de 0,75 franc par action au titre de l’exercice écoulé, contre 0,65 franc un an plus tôt.

La copie rendue par Temenos est peu ou prou conforme aux projections du consensus AWP. Si le chiffre d’affaires est ressorti dans le bas de la fourchette des prévisions, le BPA a été exactement celui pronostiqué, alors que l’Ebit et le dividende se sont inscrits tout en haut des attentes.

Sur l’ensemble de l’année 2018, Temenos a dégagé un bénéfice net de 169,2 millions de dollars, en hausse de quelque 22%. Les entrées de licence ont progressé dans les mêmes proportions à 382,9 millions, pour un chiffre d’affaires de 846,6 millions (+15%).

Les Etats-Unis en forte croissance

Temenos s’est nettement renforcé l’année dernière aux Etats-Unis, un marché stratégique. Les activités de licence outre-Atlantique représentent actuellement 15% de l’ensemble.

«On s’attend à ce que les Etats-Unis croissent plus fortement que le reste pour représenter 25% à terme (des entrées de licences)», a indiqué mardi à AWP le directeur financier (CFO) Max Chuard.

En 2018, le groupe genevois a notamment annoncé un partenariat avec la plateforme de paiement en ligne Paypal et l’acquisition d’Avoka, spécialisé dans l’ouverture de comptes en ligne.

Pour l’exercice en cours, le groupe genevois évoque un «bon début d’année» et ambitionne une croissance non-IFRS des recettes de licence comprise entre 17,5% et 22,5% et du chiffre d’affaires de 16% à 19%. Les recettes pourraient ainsi atteindre le seuil du milliard de dollars.

L’Ebit - toujours non-IFRS - est attendu entre 310 et 315 millions de dollars, avec à la clé une marge de 31,7%.

Pas de chamboulement

Dans la foulée de ses résultats, Temenos a annoncé la nomination de son directeur financier (CFO) et opérationnel (COO) Max Chuard au poste de directeur général (CEO) à compter du 1er mars, en remplacement de David Arnott, qui après 18 ans quitte l’entreprise pour des raisons familiales.

«Cela fait 17 ans que je travaille pour Temenos. Nous avons construit l’entreprise avec David. (...) La stratégie actuelle d’investissement dans le produit est la bonne et nous allons la maintenir», a expliqué le futur CEO.

Le poste de CFO occupé par M. Chuard depuis 2012 sera repris par au 31 mars Panagiotis Spiliopoulos, analyste en chef de la banque Vontobel.