S&P place la note de Société Générale sous perspective négative

AWP

1 minutes de lecture

La banque pourrait devoir ajuster encore davantage son modèle d’activité pour restaurer sa rentabilité, explique l’agence de notation Standard and Poor’s.

L’agence de notation Standard and Poor’s a annoncé lundi avoir placé sous perspective négative la note du groupe bancaire Société Générale, estimant que celui-ci reste confronté à «des défis de rentabilité» au-delà des effets de la crise sanitaire.

«La perte inattendue publiée par Société Générale pour le premier trimestre 2020, au-delà du choc lié à la pandémie du Covid-19, confirme que la banque continue à faire face à des défis de rentabilité, particulièrement dans ses activités de banque d’investissement», explique l’agence dans une note.

«Nous pensons que la banque pourrait devoir ajuster encore davantage son modèle d’activité pour restaurer sa rentabilité et la résistance de ses ressources dans sa division de banque d’investissement», poursuit Standard and Poor’s.

Au chapitre des éléments jugés positifs, la solvabilité du groupe profite du fait que celui-ci a profité des derniers mois pour muscler son capital, pointe toutefois l’agence.

Fin avril, Société Générale avait annoncé avoir essuyé une perte trimestrielle pour la première fois depuis fin 2012, plombée par sa banque de financement et d’investissement, ainsi que par des provisions supplémentaires pour faire face à la crise du coronavirus et à «deux dossiers exceptionnels de fraude».

Mais la «Générale» s’est voulue rassurante sur son assise financière, son ratio de fonds propres «durs», qui permet de mesurer sa solidité en cas de turbulences, s’établissant à 12,6% à fin mars, bien au-dessus des exigences réglementaires.

A lire aussi...