SoftBank: le bénéfice annuel chute de 27%

AWP

1 minutes de lecture

La base de comparaison est défavorable car SoftBank Group a intégré dans ses comptes une importante somme issue de la cession de parts détenues dans Alibaba.

Le géant japonais des télécommunications et services en ligne SoftBank Group a annoncé mercredi un recul de 27% de son bénéfice net annuel 2017/2018 en raison de facteurs exceptionnels relatifs à ses divers investissements.

Au cours de l’année terminée le 31 mars dernier, il a dégagé un résultat net de 1.038,98 milliards de yens (8 milliards d’euros), bien qu’ayant profité de la réforme fiscale aux Etats-Unis et autres éléments positifs.

La base de comparaison est défavorable car SoftBank Group avait entre autres intégré l’an précédent dans ses comptes une importante somme issue de la cession de parts détenues dans le mastodonte chinois de la vente en ligne Alibaba.

Sur le plan opérationnel, les résultats de SoftBank Group ont au contraire progressé, avec un chiffre d’affaires qui s’est élevé de 2,9% sur un an à 9.158,76 milliards de yens et un gain opérationnel qui a augmenté de 27% à 1.303,8 milliards de yens.

Ont progressé les revenus tirés des télécoms mobiles au Japon, comme ceux issus du portail Yahoo Japan ou encore de la société de puces électroniques ARM dont SoftBank a pris le contrôle. En revanche, la filiale américaine Sprint, qui s’apprête à fusionner avec T-Mobile US, a accusé un recul de son chiffre d’affaires.

Le bond du bénéfice d’exploitation s’explique quant à lui par la contribution positive de 302,98 milliards de yens des fonds d’investissement SoftBank Vision et Delta, grâce à la révision en hausse de la valeur des investissements dans le fabricant des processeurs graphiques NVidia.

Sans cela, le gain d’exploitation aurait reflué de 2,5% sur un an, du fait d’un repli des résultats opérationnels des télécoms mobiles au Japon, de Yahoo Japan et d’ARM. A l’inverse, Sprint a généré des gains d’exploitation en hausse.

SoftBank Group n’a pas livré de prévisions financières pour l’exercice débuté le 1er avril, arguant, comme chaque année, de la difficulté à estimer les changements que le groupe est susceptible de connaître dans l’année, compte tenu des possibles modifications de périmètre.

Une conférence de presse du patron de SoftBank Group, le milliardaire Masayoshi Son, est prévue plus tard dans la journée.

A lire aussi...