Le bénéfice de Softbank porté par la réforme fiscale américaine

AWP

1 minutes de lecture

La réforme fiscale américaine, qui a abaissé le taux d’imposition des entreprises de 35 à 21%, a permis à SoftBank d’enregistrer un revenu exceptionnel de 687,74 milliards de yens.

Le géant japonais des télécoms SoftBank Group, qui a annoncé préparer l’introduction en Bourse de sa filiale mobile au Japon, a vu son bénéfice net bondir de 20% sur les neuf premiers mois de l’exercice, dopé par la réforme fiscale américaine.

D’avril à septembre, le bénéfice net s’est affiché à 1.014,94 milliards de yens (environ 7,5 milliards d’euros au cours actuel) pour un chiffre d’affaires en hausse de 3,5% à 6.811,27 milliards de yens.

La réforme fiscale américaine, qui a abaissé le taux d’imposition des entreprises de 35 à 21%, a permis à SoftBank d’enregistrer un revenu exceptionnel de 687,74 milliards de yens, a précisé le groupe dans un communiqué.

L’activité a progressé sur tous les segments, que ce soit la filiale américaine Sprint, Yahoo Japan ou encore l’activité de distribution et sa filiale britannique ARM, concepteur de semi-conducteurs acheté en 2016.

Même son importante branche de téléphonie mobile au Japon, dont les ventes avaient baissé sur le premier semestre, a repris des couleurs au troisième trimestre.

Le bénéfice opérationnel du groupe ressort en hausse de 23,6% à 1.148,82 milliards de yens, grâce à son fonds d’investissement dans les nouvelles technologies SoftBank Vision Fund (SVF).

Sans SVF et son autre fonds Delta Fund, le bénéfice opérationnel est en effet en recul de 1,8% à 912,4 milliards de yens, la bonne performance de Sprint n’ayant pas pu compenser le recul des autres branches.

La firme du milliardaire Masayoshi Son a annoncé mercredi qu’elle entamait les préparatifs pour introduire en Bourse sa filiale de télécommunications mobiles au Japon, SoftBank Corp.

A lire aussi...