Munich Re: au moins 100 millions d’euros de pertes liées à l’explosion au Liban

AWP

1 minutes de lecture

Munich Re s’attend à une «charge dans la fourchette basse en centaines de millions d’euros, principalement en raison de dommages matériels».

Le géant allemand de la réassurance Munich Re a estimé à au moins 100 millions d’euros le coût des remboursements liés à l’explosion dévastatrice qui s’est produite début août au port de Beyrouth.

Munich Re s’attend à une «charge dans la fourchette basse en centaines de millions d’euros, principalement en raison de dommages matériels», indique un communiqué de la firme munichoise.

La Banque mondiale a livré fin août une première évaluation des dommages et pertes économiques provoqués par l’explosion au port de Beyrouth, comprise entre 6,7 et 8,1 milliards de dollars.

Auparavant, Munich Re avait déclaré s’attendre à une «perte majeure» due à l’explosion.

L’explosion a affecté 351.000 habitants et dévasté le centre historique de la capitale libanaise.

Dans le port, où les dommages et pertes sont estimées à 1,55 milliard, un silo de 120.000 tonnes, 157.000 m2 d’entrepôts et 373 conteneurs pleins ont notamment été détruits.

Munich Re a en outre déclaré s’attendre à un volume de pertes également supérieur à 100 millions d’euros en raison des ouragans Hanna, Isaias et Laura en juillet et août, selon le communiqué.

Tandis que les incendies de forêt en Californie ont encore lieu, leur impact n’est pas considéré comme «significatif» à ce stade par le réassureur.

Les pertes liées au Covid-19 sont elles «en diminution depuis le 30 juin», ajoute le réassureur.

La crise sanitaire lui a coûté 1,5 milliard d’euros au premier semestre de 2020, en raison de frais liés aux décès et à l’annulation de gros événements suite à la pandémie.

Le groupe, qui avait lancé un avertissement sur son bénéfice 2020 dès la fin du premier trimestre, ne se disait toujours pas en mesure début août de formuler de nouveaux objectifs de rentabilité.

A lire aussi...