MtPelerin lance une plateforme permettant de lever des fonds

Communiqué, Mt Pelerin

2 minutes de lecture

«C’est un niveau de service unique dans le monde blockchain que les entreprises doivent normalement trouver auprès de plusieurs prestataires», a commenté Arnaud Salomon, CEO du groupe.

Mt Pelerin, société suisse spécialisée dans la blockchain appliquée à la banque et à la finance, a annoncé le lancement d’un service pour aider startups et entreprises à lever des fonds à l’aide de security tokens (jetons d’investissement).

Ce nouvel outil offre aux entreprises de toutes tailles la possibilité d’accéder plus facilement et avec des barrières d’entrées significativement réduites à des moyens d’investissement analoguesaux introductions enbourses. Cette facilité va permettre dans un avenir proche à démocratiser et rendre liquide de tels investissements.

Plus précisément, il permet de lever des fonds en proposant directement au public d’acquérir du capital ou des obligations incorporés dans un token, tout en restant attractifpourlesinvestisseurs traditionnels. Mt Pelerin fournit un accompagnement complet d’une telle levée avec notamment la prise en charge des aspects techniques, financiers et de compliance.

Cette nouvelle possibilité a été mise en œuvre la première fois par MtPelerin elle-même lorsque la société a créé et vendu les premières actions tokénisées en octobre 2018. Avec son jeton offrant une propriété directe dans la société Mt Pelerin Group SA (une protection de ses détenteurs par le droit suisse et non par un contrat de droit privé seul), l’entreprise a vendu 5% de son capital sans intermédiaire à des centaines d’investisseurs à travers le monde et a levé 2,15 millions de francs par ce biais.

Pendant que Mt Pelerin travaille à l’obtention d’une licence bancaire suisse, le groupe met aujourd’hui à disposition sa technologie et son statut d’intermédiaire financier pour aider d’autres entreprises à réaliser le même exploit. Elle veut offrir une méthode de levée de fondstournée vers l’avenir et permettant au public de participer directement au financement des entreprises. Au-delà de la levée de fonds, elles pourront aussi trouver auprès du public leurs premiers ambassadeurs et potentiels clients.

«En plus des aspects techniques de la tokénisation de titres, nous sommes habilités à traiter le KYC/AML pour le compte de nos clients et à offrir des comptes de collecte de fonds», explique Arnaud Salomon, le fondateur et CEO de Mt Pelerin. «C’est un niveau de service unique dans le monde blockchain que les entreprises doivent normalement trouver auprès de plusieurs prestataires, alors que nous proposons toutes les compétences requises sous une même enseigne».

Le but de ce service est de permettre aux entreprises de se concentrer sur leur levée de fonds et les soulager des autres tâches pour lesquelles elles n’ont pas le temps ou les connaissances nécessaires.  Les services proposés par MtPelerin comprennentnotamment:

  • Traitement KYC/AML des investisseurs;
  • Comptes de collecte de fonds;
  • Change de devises;
  • Modèles de documents légaux et support sur la structuration de l’offre;
  • Configuration du jeton d’investissement, des contrats de la vente et des règles de transférabilité du jeton;
  • Interface pour l’entreprise et ses contributeurs.

«Notre rôle est de soutenir les start-ups et PMEs avec une solution de tokénisation professionnelle, simple et abordable», ajoute M. Salomon.

La technologie de Mt Pelerin se démarque par une approche basée sur le respect des aspects régulatoires (ouverture de nouveaux comptes clients, directive MiFID II, etc.) et des règes anti-blanchiment et anti-financement  du  terrorisme. Elle est en effet capable d’appliquer dynamiquement des restrictions de transférabilité déclenchées par un moteur de règles, et ce sur de multiples possessions, permettant l’application de la réglementation.

MtPelerin aborde cette problématique réglementaire au travers d’un  framework de tokénisation open-source conçu pour s’adapter de façon durable à des lois en constante évolution, ainsi qu’à de multiples juridictions.

«Notre framework a la flexibilité et l’évolutivité requise pour fournir une conformité totale à de multiples juridictions et la maintenir dans le temps au fil de l’évolution des lois», détaille Arnaud Salomon. Il pense aussi que l’échelle et la portée de sa  technologie open-source en font un bon candidat pour l’établissement d’un standard, une étape inévitable à l’adoption généralisée de la tokénisation dans la finance.

L’entreprise est d’ailleurs membre de la CMTA (Capital Markets and Technology Association) aux côtés de poids lourds de la finance tels que Pictet, Swissquote, Temenos, UBP et le cabinet Lenz & Staehelin, association à laquelle contribue Mt Pelerin sur les aspects techniques de tokénisation et aux travaux relatifs à sa démocratisation.