La ZGKB voit son bénéfice annuel stagner en 2019

AWP

1 minutes de lecture

L’établissement bancaire zougois propose un dividende inchangé de 220 francs.

La Banque cantonale de Zoug (ZGKB) a vu son bénéfice net rester quasiment stable en 2019. L’établissement bancaire propose un dividende inchangé de 220 francs, a-t-il annoncé jeudi.

Durant la période sous revue, le bénéfice net a stagné à 74,7 millions de francs en comparaison annuelle. Le résultat d’exploitation a reculé de 1% à 107,2 millions, a indiqué la banque dans un communiqué.

Le produit d’exploitation a cédé 0,3% à 219,6 millions de francs. Les recettes générées par les opérations d’intérêt se sont inscrites à 147,6 millions, en baisse de 1%, souffrant des intérêts négatifs. En revanche les revenus des commissions et services ont gagné 5,9% à 49,1 millions. Le négoce a pour sa part cédé 8,2% à 15,4 millions.

La banque cantonale a continué de croître dans le financement de logements. Les hypothèques se sont étoffées de 5% à 12,3 milliards de francs, grâce à la demande d’investisseurs immobiliers institutionnels.

La croissance des dépôts de la clientèle a été quasi-stable (+0,3%) à 9,7 milliards de francs. Au 31 décembre 2019, les avoirs en dépôt ont crû de 9,8% à 12,7 milliards.

Optimiste pour 2020

La Banque cantonale de Zoug s’est dite optimiste pour l’année en cours sans se prononcer sur ses objectifs financiers.

Les taux d’intérêt négatifs devraient cependant continuer à peser sur les opérations d’intérêt. Cette division devrait au meilleur des cas stagner en 2020, a expliqué le directeur général Pascal Niquille lors de la conférence de presse.

Le relèvement depuis le 1er novembre 2019 par la Banque nationale suisse (BNS) du niveau d’exonération des dépôts des établissement commerciaux auprès de l’institut d’émission a quelque peu allégé la charge infligée par les taux négatifs. Le montant exonéré de taux négatifs pour la ZGKB est ainsi monté de 1,7 milliard à 2 milliards de francs, a précisé le directeur financier Andreas Janett.

A l’image d’autres banques de détail, la banque cantonale de Zoug profite du fait qu’elle peut prêter le montant exonéré à d’autres banques et que les taux intra-bancaires soient montés.

Dans le futur, l’établissement compte continuer à se développer dans le secteur des hypothèques, en particulier dans le financement de logements occupés par leur propriétaire.

Le secteur de la gestion de fortune représente également un domaine où la banque pourrait progresser, ont mentionné les responsables.