La BC de Zoug étoffe ses gains et gâte ses actionnaires

AWP

1 minutes de lecture

L’établissement proposera le versement d’un dividende de 220 francs par action, en hausse de 10% par rapport à celui distribué l’année précédente.

La Banque cantonale de Zoug (ZGKB) est parvenue à améliorer ses bénéfices au cours de l’exercice écoulé. Fort de ce bon résultat, l’établissement proposera lors de la prochaine assemblée le versement d’un dividende de 220 francs par action, en hausse de 10% par rapport à celui distribué l’année précédente.

Le résultat des opérations d’intérêts, principale source de revenus de la ZGKB, est resté quasiment stable (-0,3%) à 149 millions de francs. Les marges dans les activités hypothécaires restent sous pression du fait des taux négatifs, explique la banque mardi dans un communiqué. Au bouclement de l’exercice, les financements immobiliers se montaient à 11,7 milliards, en hausse de 2,3% sur un an.

Les activités de commission et services ont vu leurs revenus s’enrober de 7,3% à 46,4 millions de francs, malgré la retenue des investisseurs. L’apport des participations détenues par l’entreprises a également été agrémenté de près de 2 millions supplémentaires. Les opérations de négoce ont généré 16,8 millions de francs, soit 6,0% de moins qu’en 2017.

Les coûts ont pu être maintenus à leur niveau de l’année précédente, à 99 millions de francs, ce qui a permis de dégager un résultat d’exploitation de 108,2 millions, en hausse de 3,9%, et au final un bénéfice net de 74,7% (+9,8%).

Pour l’exercice en cours, la direction de la ZGKB souligne la bonne tenue du marché immobilier local, mais ne s’aventure pas sur le terrain des objectifs chiffrés. «La demande robuste continuera de surpasser l’offre de logements à moyen terme et soutiendra partant les prix», croit savoir le président de la direction Pascal Niquille, cité dans le communiqué.