Euronext jette l’éponge et laisse la Bourse de Madrid à SIX

AWP

1 minutes de lecture

Le groupe néerlandais est arrivé à la conclusion qu’une offre concurrente à celle de SIX «ne serait pas compatible avec la création de valeur et un rendement adéquat du capital investi» pour ses actionnaires.

L’opérateur boursier européen Euronext a renoncé lundi à faire une offre de rachat de la Bourse de Madrid, laissant le champ libre à son concurrent suisse Six Group.

«Euronext est convaincu des solides bénéfices industriels qu’une combinaison entre BME (la place madrilène, ndlr) et Euronext apporterait aux marchés de capitaux espagnols, et plus largement européens», a indiqué l’opérateur des Bourses de Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne, Dublin et Oslo.

«Toutefois, après mûre réflexion, Euronext annonce qu’il ne prévoit pas de faire d’offre pour BME», a tranché l’entreprise.

Au mois de novembre, Euronext avait annoncé être «en discussion» avec le conseil d’administration de la place espagnole.

L’opérateur boursier abandonne la compétition six jours après que son concurrent zurichois Six Group a obtenu l’aval du gouvernement espagnol pour «l’acquisition de 100% du capital de BME».

Deux jours plus tard, la CNMV, le gendarme de la Bourse espagnole, a annoncé avoir également approuvé la transaction.

L’opérateur suisse avait fait en novembre une offre de rachat d’un montant de 2,84 milliards d’euros.

A lire aussi...